Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Samedi 24 Septembre à 10:22

L’UE réitère sa préoccupation des conséquences du non règlement de la question du Sahara sur la sécurité de la région




Bruxelles -L’Union européenne a réitéré sa préoccupation des conséquences du non règlement de la question du Sahara sur la sécurité de la région.



"L'UE est préoccupée par la longue durée du conflit" autour du sahara et par "les conséquences de celui-ci sur la sécurité" et "l'intégration dans la région", lit-on dans une réponse du Conseil de l’Union européenne à une question parlementaire qui lui avait été adressée récemment par un groupe d’eurodéputés sur les conséquences pour la sécurité européenne du statu quo dans ce conflit artificiel.

Les eurodéputés avaient également interpelé le Conseil de l’UE sur l’absence d’un recensement des populations des camps de Tindouf en Algérie « qui a des conséquences graves sur la protection de ces populations qui vivent depuis quatre décennies dans des conditions humanitaires très difficiles ». 

La nécessité d’organiser un recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf a été, à maintes reprises, évoquée par les instances européennes et internationales. L’absence d’un enregistrement des populations des camps, refusé par Alger, favorise à leurs yeux le détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations des camps. 

Interpelée dans le même contexte par un eurodéputé au sujet du détournement de l'aide humanitaire européenne par le polisario au titre de la décharge du budget 2013, la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini s'était prononcée en faveur de la tenue d'un recensement des populations des camps de Tindouf.

Mme Mogherini avait consenti qu'il y "avait eu effectivement des problèmes" dans la distribution de ces aides, en allusion au rapport de l'Office européen antifraude (OLAF) qui avait dévoilé l'existence de détournements massifs par le polisario de l'aide humanitaire européenne destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».