Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



MAP - publié le Lundi 14 Juillet à 12:22

L'UAA exhorté les parties concernées à la mise en oeuvre du projet d'autonomie au Sahara proposé par le Maroc




Beyrouth : L'union des avocats arabes (UAA) a exhorté les parties concernées par la question du Sahara à mettre en oeuvre le projet d'autonomie proposé par le Maroc en vue de parvenir à un règlement de ce dossier.



Dans les recommandations rendues publiques, samedi soir à Beyrouth, à l'issue de la première session de son bureau permanent au titre de l'année en cours, l'UAA affirme que l'initiative marocaine a suscité une grande adhésion, notamment de la part des Nations Unies et de l'Union européenne, mais également de la part de chefs d'Etat et de gouvernement de plusieurs pays membres de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC), réunis en juin dernier au Cameroun, qui ont salué cette initiative "qui vise à faire sortir la question du Sahara de l'impasse et à trouver une solution politique et définitive à ce conflit régional injustifié qui nuit à l'Unité du Maghreb arabe".

Après avoir rappelé que la question du Sahara "a engendré une tension dans les relations et la fermeture des frontières entre deux pays arabes frères, à savoir le Maroc et l'Algérie, en dépit des liens historiques et fraternels qui les unissent", l'Union a attiré l'attention des différentes parties "sur la nécessité de la mise en oeuvre de la proposition marocaine d'autonomie au Sahara".

L'UAA a, en outre, estimé dans ses recommandations que "la question du Sahara marocain demeure l'un des dossiers importants qui requièrent des efforts et une solidarité arabe et internationale afin d'oeuvrer à son règlement définitif dans le cadre des initiatives positives présentées à cet effet".

Le bureau permanent de l'UAA a tenu, les 10 et 11 juillet à Beyrouth, sa première session au titre de l'année 2008 sous le thème "Ensemble pour le raffermissement de la solidarité arabe, le soutien des libertés publiques et des droits de l'Homme", avec la participation de bâtonniers et avocats de plusieurs pays arabes, dont le Maroc.

L'ordre du jour de la session a porté sur l'examen de plusieurs questions, notamment le rapport du secrétariat général de l'Union sur la situation politique dans la région arabe et les mutations régionales et internationales, la situation en Palestine et en Irak et l'Accord de Doha sur le Liban, outre la situation au Soudan et en Somalie.

               Partager Partager


Commentaires