Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Xinhua - publié le Lundi 4 Janvier à 00:00

L'Iran affirme ne pas chercher à attiser les tensions avec l'Arabie saoudite





L'Iran ne suit pas une politique de création de tensions dans ses liens avec l'Arabie saoudite, a déclaré lundi Hossein Jaber Ansari, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.
"La République islamique n'a pas besoin de tensions ni de conflits dans ses politiques domestique et internationale, et elle ne cherche pas à créer de tensions avec l'Arabie saoudite", a indiqué M. Jaber Ansari lors de sa conférence de presse hebdomadaire, en réaction à la décision du gouvernement saoudien de rompre ses liens diplomatiques avec l'Iran.

Dimanche, l'Arabie saoudite a annoncé rompre ses liens diplomatiques avec la République islamique suite aux attaques de ses missions diplomatiques en Iran.

Samedi, des manifestants en colère ont attaqué et mis le feu à l'ambassade saoudienne à Téhéran et au consulat saoudien dans la ville iranienne de Machhad (nord-est).

M. Jaber Ansari a indiqué que la République islamique est obligée de respecter les conventions internationales et de protéger les diplomates ainsi que les missions diplomatiques, et que concernant les attaques des missions saoudiennes en Iran, la police et la justice iraniennes ont fait tout leur possible pour contrôler la situation et traiter de manière légale les assaillants.

Cependant, "alors que tout était sous contrôle et qu'aucune menace n'a été posée contre les diplomates saoudiens (en Iran), le gouvernement saoudien a décidé de rompre les liens", a-t-il déploré.

Dimanche, le procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, a indiqué que la police avait arrêté 40 manifestants qui avaient attaqué l'ambassade saoudienne et que la justice avait émis l'ordre d'identifier et d'arrêter les autres personnes qui ont attaqué l'ambassade.

Le porte-parole iranien a déclaré que les politiques actuelles de l'Arabie saoudite vis-à-vis de l'Iran et son soutien présumé à des groupes extrémistes de la région vont isoler davantage Ryad.
Les violences contre les missions diplomatiques saoudiennes en Iran ont éclaté après que le ministère saoudien de l'Intérieur a annoncé samedi que le leader religieux chiite Nimr al-Nimr et 46 autres personnes avaient été exécutés pour actes de terrorisme.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara