Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - publié le Jeudi 12 Novembre à 12:40

"L'Identité d'un front" dévoile à Buenos Aires la réalité du conflit artificiel sur le Sahara marocain






Buenos Aires - Le film "L'identité d'un front" de Hassan El Bouharrouti, qui retrace le conflit autour de la question du Sahara marocain, a été projeté, mardi soir à Buenos Aires, devant un parterre de journalistes, d'universitaires et d'experts politiques.
Ce film de 90 minutes, projeté à l'occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte à l'initiative de l'ambassade du Maroc en Argentine en partenariat avec l'Université argentine de Flores, a permis de rapprocher l'opinion publique des réalités historiques du conflit artificiel sur le Sahara, notamment en ce qui a trait à la responsabilité du pouvoir algérien dans la perpétuation de ce conflit qui fait entrave aux aspirations des peuples de la région pour un avenir meilleur.

Le film documentaire, projeté en présence de l'ambassadeur du Maroc en Argentine, M. Fouad Yazough, jette la lumière sur les circonstances historiques de la création du "front polisario", en dévoilant les souffrances des sahraouis dans les camps de Tindouf et en pointant du doigt l'implication avérée de l'Algérie dans ce différend régional.

Alimenté de précieux témoignages des principaux membres fondateurs du polisario, dont des militaires et des hommes politiques ayant regagné le Maroc, "L'identité d'un Front" revient sur la création de ce mouvement, son idéologie et sur le contexte du conflit autour du Sahara, de même qu'il démontre preuves à l'appui, le généreux soutien matériel et logistique apporté par l'Algérie au polisario depuis plus de quatre décennies pour porter atteinte à l'intégrité territoriale du Maroc.

Le documentaire met à nu les mensonges véhiculés par les séparatistes et dévoile les pratiques auxquelles se livrent les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, allant de l'embrigadement des jeunes enfants et leur envoi à Cuba et vers d'autres pays d'Amérique latine, au déchirement de milliers de familles et à la détention de séquestrés dans les geôles de la honte du polisario afin de les empêcher de regagner le Maroc où ils pourront jouir de leurs libertés et droits et mener ainsi une vie paisible et digne. 

Le documentaire présente également des preuves irréfutables attestant du fait que le polisario n'a aucune légitimité pour représenter la population du Sahara ou pour défendre quelque cause que ce soit, en soulignant le recours du polisario au mensonge et au rôle de la victime en vue de bénéficier du soutien de certains pays d'Amérique Latine et d'Europe qui, pour la plupart, ne sont pas au fait de la réalité du conflit.

Dans une déclaration à la MAP à l'issue de la projection de ce film-documentaire, le doyen de l'université de Flores, Nestor Blanco a relevé qu'une très large audience a suivi ce documentaire qui a permis de jeter la lumière sur l'importance de régler tout conflit par les voies pacifiques.

Et d'ajouter que la Marche verte, dont le Maroc célèbre le 40ème anniversaire, est un modèle à suivre, en ce sens que le Maroc a pu, grâce au génie de feu SM Hassan II, recouvrer sa souveraineté sur ses terres de manière pacifique.

Dans des déclarations similaires, la vice-doyenne, Ruth Garciela Fische, a relevé que les Argentins et les Marocains ont des liens de fraternité en commun au regard de la lutte des deux peuples pour leurs droits, soulignant la nécessité de démontrer la portée symbolique de la Marche Verte en tant que marche pacifique ayant montré au monde entier la détermination d'un peuple à défendre ses droits légitimes.

De son côté, le directeur du festival latino-américain du cinéma arabe, Edgardo Bechara ElKhury a affirmé que la commémoration de la Marche verte est l'illustration de la volonté d'un peuple qui a choisi depuis longtemps de se tourner vers l'avenir et l'unité, soulignant que cet événement historique a mis en exergue la forte cohésion entre les composantes du peuple marocain à la faveur de la défense de son intégrité territoriale.

               Partager Partager