Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Algérie : un complément alimentaire présenté comme un remède "miracle"... | via @lemagMaroc https://t.co/HCpFXQU0Az https://t.co/vqNDZjtKcM



Kamal Znidar - publié le Lundi 27 Janvier à 12:43

L'Etat, éducation et formation du peuple




L'Etat est responsable de l'éducation de son peuple. La formation des bons citoyens est une mission qui doit être partiellement assurée par les mosquées, les écoles, les associations culturelles et les médias publics. Ces agents de socialisation jouent mal leur rôle au Maroc. Ils ne font rien pour transmettre au peuple les bonnes valeurs. Ils ne font rien pour faire apprendre aux marocains leur religion.



Les alaouites ne veulent pas avoir affaire à un peuple instruit et bien-éduqué. Former ce peuple ne rentre pas dans leurs intérêts. Sa naissance terrorise ces alaouites qui ne peuvent réussir que dans un monde analphabète et corrompu… raison pour laquelle, ils font tout pour éloigner les marocains de la religion et réussir la destruction des bonnes mœurs avec la promotion de la prostitution, le trafique des drogues, etc.

Quand un acte déviant ne fait plus réagir, il cesse d'être déviant et devient une norme. En absence d'une institution étatique qui combat le mal, le vice et la corruption deviennent une norme pratiquée par presque toute une société. L'Etat marocain ne fait rien pour combattre le mal, au contraire, il l'encourage, ce qui permet au vice et à la corruption de faire des ravages au Maroc.

Au Maroc, avec un Etat qui assume bien son rôle éducatif et des émirs des croyants modèles de la bonne conduite, on aura certes un peuple bien-éduqué. La matière première (Coran, Hadiths, et le reste des sources religieuses et éducatives) est là. Il faut juste un organe qui assure sa transmission, son intériorisation aux citoyens… et cet organe, ce n'est pas sous le règne de ces alaouites qui font tout pour abrutir et pervertir la société marocaine qu'on va l'avoir.

L'Etat marocain comme il s'attaque aux bonnes mœurs, il s'attaque au savoir, à la science. Des monarchistes critiquent sans cesse le niveau de ces diplômés chômeurs qui font des pressions sur le système afin d'avoir droit à la fonction publique. Mais ces diplômés chômeurs ne sont que des victimes de la politique marocaine. Leur niveau n'est que le produit d'une volonté politique qui a voulu maintenir dans le retard les masses populaires.

Ce n'est pas pour rien que les programmes scolaires et universitaires sont nuls au royaume des alaouites. Ce n'est pas pour rien que la qualité de l'enseignement public est en perpétuelle dégradation au Maroc. Ce n'est pas pour rien que l'Etat marocain laisse des régions sans établissements scolaires et universitaires qui vont former les citoyens et combattre cet analphabétisme qui sévit au Maroc.

Les alaouites veulent maintenir les marocains dans le retard. Un peuple éclairé, les alaouites ne veulent pas l'avoir au Maroc. Nos gangsters et nos tortionnaires veulent priver la société de la Lumière, désarmer les marocains du savoir pour avoir affaire à un peuple bête et analphabète qu'ils peuvent facilement manipuler et exploiter pour rendre service aux propres intérêts de la famille royale.

La guerre contre l'éducation et l'enseignement ne passe pas sans une guerre contre toute critique constructive, toute proposition qui va apporter un plus à la société marocaine. L'objectif de cette guerre, cette censure, est de maintenir un ordre qui ne profite qu'aux alaouites… raison pour laquelle des mesures draconiennes doivent être prises pour déclarer la guerre aux idées positives et enterrer toute pensée qui va éclairer le peuple et révolutionner le Maroc.

La critique des alaouites éclaire les marocains et ouvrent leurs yeux sur les failles et les dérives de la monarchie. C'est pour ça que les dirigeants marocains font tout pour censurer l'opposition et mettre des barrières sur sa liberté d'expression. Pour maintenir les marocains dans un sommeil perpétuel et semer la terreur dans les rangs de l'opposition, ils emprisonnent, torturent voire même tuent ceux qui sortent de leur silence et dénoncent publiquement les alaouites, leur injustice et leur corruption.

Silence ! Il n'y a rien à critiquer ! Le peuple est heureux. Le roi est juste. Le Maroc est le plus beau pays au monde.


Tagué : Kamal Znidar

               Partager Partager