Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Hamouda Ismaili - publié le Mercredi 11 Février à 16:47

L'Esthétique de la laideur : tout ce qui est laid peut-être beau






Le poète sait descendre dans la vie ; mais croyez que s'il y consent, ce n'est pas sans but, et qu'il saura tirer profit de son voyage. De la laideur et de la sottise il fera naître un nouveau genre d'enchantements.
¤ Baudelaire

Quand-on parle de l'esthétique au terme philosophique, on parle de la production artistique : l'art comme une beauté, comme une présence merveilleuse. l'esthétique chez les grecs sont les objets qui laissent une sensation du beau. et c'est pour ça le mot grec "aisthesis" définit étymologiquement "la science du sensible".

Sociologiquement la beauté contient deux sens, le sens physique qui concerne le corps humain même la forme des chose, et le sens métaphysique qui appartient a la la vie interne (l'essence). ce dernier (métaphysique) était l'un des concepts essentiels de la philosophie depuis Kant jusqu'à Heidegger. On trouve des explications qui présentent la beauté et la laideur comme des concepts l'un contre l'autre. mais si on suppose que la laideur n'est pas le contraire de la beauté, elle va signifier quoi ?

La laideur est une vision différente, un autre coté; par exemple une femme belle en Italie au XVIe siècle, peut-être une femme laide au temps des pharaons. C'est à dire que la beauté et la laideur sont des significations sociologiques temporaires, se transforment par les siècles, et par rapport les différents peuples du monde.

La laideur est comme la beauté a aussi deux sens : externe et interne. il y a un proverbe qui exprime bien cette idée, dit : "la beauté est à fleur de peau, mais la laideur va jusqu'à l'os".

Maintenant, Si on accepte que la laideur n'est pas le contraire du beau, est ce qu'on peut trouver une beauté dans ce qui est laid ?

C'est le projet de Baudelaire, le poète qui avec lui au fond de la laideur peut germer l'ébauche de la beauté. s'inspirer de E.A.Poe -le pére d'horreur- avec un but de devenir comme Rimbaud : Baudelaire devient un magicien, qui transforme la haine, Le dégoût, la colère, la misère, comme des fleurs dans sa ville bâtarde, Paris qui produit le mal. Ici Baudelaire chante "les fleurs du mal".

Avec Poe, Baudelaire, Verlaine -l'ami intime de Rimbaud, la mélancolie n'est pas un état psychique négatif, mais une terre mystérieuse : une galerie des aliénés. comme dit Jean Grégor : "c'est important de savoir que notre laideur, quelle qu'elle soit, cache une certaine beauté".


Tagué : Hamouda Ismaili

               Partager Partager