Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



Larbi Amine - Lemag - publié le Samedi 19 Avril à 11:19

L’Egypte fissurerait-elle la coalition gouvernementale marocaine ?




Rabat : Les événements en Egypte, caractérisés par l’hyperpolarisation entre le clan des Frères musulmans et celui des putschistes militaires, auraient répercussions sur la coalition gouvernementale au Maroc.



Salaheddine Mezouar - PH RNI
Salaheddine Mezouar - PH RNI
En effet, deux ministres marocains de deux partis politiques alliés de la majorité gouvernementale, ont tenu des discours aux antipodes, concernant les développements en cours en Egypte, où le pouvoir militaire s’apprête à s’officialiser par ‘‘l’élection’’ du Maréchal Abdelfatah Al Sissi, en même temps qu’il abat sur l’opposition ‘islamiste’ une sanglante répression.

Ainsi, rapporte le quotidien londonien Al Qods Al Arabi, le ministre des affaires étrangères, le RNIste Salaheddine Mezouar a pris la parole devant le parlement marocain pour dire que le Maroc ne prenait pas position dans la crise égyptienne et qu’il y gardait distance de tous les belligérants, en total respect du sacrosaint principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays étrangers.

Mezouar a ajouté, selon la même source, que le royaume concernant l’Egypte, tient aux principes généraux de respect de la démocratie, des droits de l’homme et des aspirations devant être librement exprimées par le peuple égyptien.

Habib Choubani - PH febrayer
Habib Choubani - PH febrayer
Au contraire de ses déclarations de Mezouar, prêchant la neutralité dans le conflit interne égyptien, Habib Choubani, ‘islamiste’ du PJD, ministre des relations avec le parlement, a verbalement attaqué ceux qu’il a qualifié de libéraux marocains (le RNI de Mezouar est catégorisé parti libéral), lesquels, selon Choubani, sont complaisants avec les putschistes militaires égyptiens.

Selon Al Quds Al Arabi, Choubani a indiqué que le libéralisme politique a pour principe la tenue d’élections libres. Le ministre marocain a poursuivi en se demandant : Y-a-t-il jamais eu de démocratie ou de libre choix, sous des régimes putschistes militaires?



               Partager Partager


Commentaires