Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Samedi 3 Octobre à 11:47

L'Association "Régionalisation avancée et autonomie" invite le gouvernement suédois à revoir sa position vis-à-vis de la question du Sahara (communiqué)






Dakhla - L'Association "Régionalisation avancée et autonomie dans la région de Dakhla-Oued-Eddahab" a invité le gouvernement suédois à revoir sa position et à respecter la volonté des Sahraouis qui soutiennent la marocanité du Sahara.
L'association a dénoncé, dans un communiqué, le projet de la Suède de reconnaitre la fantomatique "rasd", une entité qui n'existe en réalité que dans l'imaginaire des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc.

Le communiqué a ajouté que le Bureau exécutif de l'association a évoqué les derniers développements de la question de l'intégrité territoriale, en particulier la position du gouvernement suédois visant à reconnaitre "la république fantomatique du front polisario", rejetant toute position qui porte atteinte aux Sahraouis qui réitèrent leur soutien à l'intégrité territoriale du Maroc, de Tanger à Lagouira.

L'association a appelé à la conjugaison des efforts, aussi bien au niveau national que local, pour dénoncer les manoeuvres de la Suède vis-à-vis de la question du Sahara marocain, surtout que le gouvernement de ce pays ne dispose pas de données objectives pour prendre cette décision sur un dossier épineux comme celui du Sahara marocain.

Et d'ajouter que l'association considère, par conséquent, que la position de la Suède, un Etat membre de l'Union européenne (UE), porte atteinte aux "intérêts stratégiques" du Maroc et viole les engagements de Stockholm au sein de l'UE, notamment en ce qui concerne le respect de la souveraineté nationale du Maroc, un pays qui jouit du Statut avancé dans ses relations avec l'UE.

La décision suédoise est irresponsable dont les répercussions seraient graves sur une région où la sécurité et la stabilité sont menacées, en raison du défi des groupes terroristes, des trafiquants de drogue et des êtres humains, a noté le communiqué, ajoutant que "le polisario" est une partie intégrante d'un réseau criminel enfreignant la loi.

La réalité du processus de la question du Sahara au Conseil de sécurité de l'ONU rend la démarche suédoise, qui entrave la recherche d'un règlement politique du conflit du Sahara, extrémiste et contre la volonté internationale, a encore soutenu l'association "régionalisation avancée et autonomie".

Dans ce sens, l'Association a appelé l'ensemble des acteurs politiques et civils à se mobiliser en réponse à la provocation suédoise et à coordonner leurs positions pour faire face à toute manœuvre portant atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume.

               Partager Partager