Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


AA/ Alger/ Ahmed Aziz - publié le Mardi 5 Janvier à 12:37

L’Algérie renforce la surveillance des installations pétrolières en prévision d'une attaque terroriste



Dix mille soldats seront chargés de la protection des installations pétrolières et gazières contre huit mille précédemment, selon une source sécuritaire.



L’Algérie renforce la surveillance des installations pétrolières en prévision d'une attaque terroriste
Une source sécuritaire algérienne a déclaré, mardi, que le ministère de la Défense, a décidé de renforcer le dispositif de surveillance des 400 sites comprenant des installations pétrolières et gazières dans le pays, précisant que dix mille soldats seront chargés de leur protection, contre huit mille précédemment, pour prévenir une éventuelle opération terroriste.

La source a indiqué à Anadolu que «10 mille militaires surveillent  actuellement les 400 sites comprenant des installations pétrolières et gazières, relevant de la société pétrolière gouvernementale, la Sonatrach, et de plusieurs compagnies étrangères, pour prévenir une éventuelle attaque terroriste les ciblant».

«Des avions des forces aériennes algériennes œuvrent à protéger les bases et les champs pétroliers contre toute menace, et se tiennent prêts à intervenir» a-t-il affirmé, soulignant que «le commandement militaire a prévu un plan d’intervention en cas d’urgence».

 Pour sa part, Noureddine Mustapha Omar, directeur à la retraite de la Sonatrach, a déclaré, que «le nombre de domaines et d’installations pétrolières est en progression constante en Algérie, grâce à la poursuite continuelle de la prospection», soulignant qu’il y a «environ 400 installations pétrolières, qui sont pour la plupart, dans le sud du pays».

 «La loi impose aux compagnies pétrolières étrangères opérant en Algérie de recourir à des sociétés de sécurité privées» a-t-il ajouté, précisant que « le nombre d’agents de sécurité ne suffit pas à assurer la protection des installations pétrolières et gazières, dont la majorité sont situées dans le Sahara, ce qui a incité les autorités à recourir à l'armée».

Source

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara