Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Larbi Amine - Lemag - publié le Lundi 25 Mars à 10:02

L’Algérie ordonne au Polisario de mettre fin aux retours des Sahraouis des camps au Maroc




Nouakchott : L’activiste Bekkay Ould Hammattou a fait état d’une étude qu’ont commandé les services secrets algériens, tentant par laquelle, de comprendre le flux ininterrompu, depuis des années, des Sahraouis des camps, vers le Maroc.



L’Algérie ordonne au Polisario de mettre fin aux retours des Sahraouis des camps au Maroc
Au moment où l’émissaire onusien Christopher Ross est en tournée dans la région, attirant dans son sillage, les spots des médias mondiaux sur l’affaire du Sahara, le pouvoir algérien, a urgé le Polisario de travailler à mettre fins, aux fuites en groupes, que font les sahraouis des camps, vers le Maroc.

Ce phénomène qui s’est encore accentué, après la mise en place par l’ONU du programme d’échanges des visites familiales entre le royaume et les camps du sud algérien, a jeté dans l’embarras, rapporte l’activiste Bekkay Ould Hammatou, le pouvoir algérien, qui dépense sans compter pour ses propagandes, présentant le Maroc comme un enfer des droits de l’homme.

En effet, l’Algérie n’arrive plus à expliquer à l’étranger, ce Maroc présenté par elle ainsi, et qui malgré cela reste fortement attirant pour les sahraouis des camps, qui choisissent de fuir vers lui, malgré l’embargo leur imposé, par les milices algero-Polisariennes.

A cela, dit Ould Hammatou, les services algériens ont réalisé une étude, que cet activiste, a qualifié d’inédite.

Il s’est agit selon lui, d’une coupe analytique que les services algériens ont réalisé dans les camps, tentant à travers elle, de comprendre la forte régression du pouvoir du Polisario et l’effilochement de son influence sur les sahraouis.

Ces non sahraouis qui dirigent le Polisario

Bekkay Ould Hammatou indiqua que parmi les plus fortes conclusions de cette étude algérienne, s’est dégagée un constat tribal, donnant pour force sociale majeure dans les camps, la tribu des Rguibat Lebihate.

En effet, cette tribu a, depuis la création du Polisario, formé le gros du contingent soit des milices combattantes où dans l’ordre social des camps, or explique Ould Hammatou, cette tribu a, toujours, été la mal-aimée du Pouvoir algérien, parce que dit il, en plus d’avoir été celle qui a conduit le soulèvement anti-polisario de 1988 à Tindouf, elle représente les vrais sahraouis, contre des minorités étrangères aux provinces du Sud, que l’Algérie a instrumentalisé pour lui garantir fidélité et service de ses intérêts.

Ses minorités non sahraouis, indique Bekkay Ould Hamatou, sont les pontes du Polisario, et certains séparatistes de l’intérieur, comme Aminatou Haidar ou Tamek, qui ne sont pas originaires du Sahara, mais l’une et l’autre sont des régions de Tata ou Zag.

Ainsi, les Rguibat Lebihat se considérant les véritables sahraouis, et parce que se voyant marginalisés dans les camps, ont, en nombres, par individus ou par familles entières, été les plus, à rentrer au royaume, depuis l’appel du défunt Roi Hassan II : La nation est clémente et miséricordieuse.

               Partager Partager


Commentaires