Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Centre d’Etudes Internationales - publié le Samedi 28 Juillet à 11:06

L’Agence de promotion de l’oriental : quel rôle en matière de développement socioéconomique ?




La région de l’oriental fut naguère assimilée à une zone difficile d’accès, isolée et tournée principalement vers l’Est. Pourtant, l’oriental ne manque pas d’atouts stratégiques. Elle est la deuxième région du royaume en termes de superficie et compte près de deux millions d’habitants. De même, le côté nordique de cette région est très proche de l’Europe, avec une façade méditerranéenne de 200 kilomètres, et sa façade Est partage avec l’Algérie une frontière s’étalant sur plus de 550 kilomètres. Revêtant ainsi une importance stratégique, de par sa situation géographique et son potentiel économique, la région de l’oriental possède des atouts naturels et humains considérables.



L’Agence de promotion de l’oriental : quel rôle en matière de développement socioéconomique ?
Eu égard à ces considérations et dans l’objectif de stimuler le développement de la région, Sa Majesté le roi Mohammed VI lança, lors de son discours prononcé à Oujda, en date du 18 mars 2003, l’Initiative royale pour le développement de l’oriental. Cette initiative s’articule essentiellement autour de cinq axes principaux, susceptibles d’encourager la compétitivité de cette région et, partant, d’assurer sa croissance et son développement. Ces axes sont précisément l’amélioration des infrastructures, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, l’amélioration du cadre de vie des citoyens, l’ouverture sur les pays euro-méditerranéens, et, enfin, la création de plusieurs pôles de compétence et de compétitivité économique. C’est dans le sillage de l’initiative royale qu’a été créée l’Agence pour la promotion et le développement économique et social de la région de l’oriental, dite Agence de l’oriental. Cette Agence a pour mission d’appuyer les divers acteurs régionaux en vue de mener à bien les programmes de développement lancés dans la région. Ainsi, l’initiative royale a ouvert la voie à toutes les catégories d’acteurs économiques, notamment privés, afin de participer activement au développement socioéconomique de la zone orientale et donc à l’amélioration du quotidien des citoyens qui y sont établis.

En termes d’amélioration des infrastructures, la construction de l’axe autoroutier reliant Fès à Oujda et de la voie ferrée reliant Nador à Taourirt, permettra l’intégration de la région de l’oriental au tissu économique national et facilitera les flux des personnes et des marchandises. De même, un Fonds d’investissement doté de 300 millions de dirhams a été créé. Il s’assigne comme objectif de promouvoir la capacité de financement de la région.  Du point de vue social, l’Agence de l’oriental cible de façon directe la réduction du taux de pauvreté. Ce qui permettra à moyen terme de réduire les circuits informels qui dominent l’économie de la région. L’éradication de ces circuits aura certainement un impact positif sur le tissu économique aussi bien local que national.

En outre, l’Agence de promotion de l’oriental est impliquée dans la mise en œuvre des programmes de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dont l’un d’entre eux cible 14 quartiers urbains et 35 communes rurales de cette région. Le ciblage passe principalement par l’élaboration d’activités génératrices de revenus et la création de projets sociaux de proximité.

D’un point de vue économique, plusieurs pôles de compétences sont en cours de réalisation. Le pôle « systèmes productifs » de Nador, grâce à son port s’ouvrant sur l’ensemble euro-méditéranéen, est un pôle maritimo-industriel que l’Agence de l’oriental tend à transformer en un moteur de croissance de l’économie nationale. De même, la ville de Saïdia est appelée à devenir un pôle touristique à travers notamment la mise en marche du projet « Méditerrania-Saïdia ». De surcroît, la création de la nouvelle voie ferrée reliant Nador à Taourirt fera de cette dernière ville un pôle logistique très important.

Au demeurant, plus de 200 projets enclenchés par l’Initiative royale pour le développement de l’oriental sont en cours de réalisation avec l’appui et l’assistance de l’Agence de promotion de l’oriental. Ces projets, impulsés à la base par une volonté royale, sont susceptibles, à terme, d’assurer un développement fort et durable de la région de l’oriental, stratégique pour tout le royaume. Ainsi, l’Agence de promotion de l’oriental vient s’ajouter à d’autres agences consacrées aux régions Nord et Sud du royaume. L’idée étant d’assurer un développement global de tout le pays. Cette dynamique développementaliste intégrée est la caractéristique principale du Maroc de Mohammed VI, un Maroc en marche.



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles