Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr



MAP - publié le Mardi 19 Juillet à 10:44

L'Afrique doit renouer avec le Maroc, "ce grand pays chantre de l'unité africaine"




Ouagadougou - L'Afrique doit renouer avec le Maroc, "ce grand pays chantre de l'unité africaine", souligne, lundi, l'Agence de presse africaine (APA), notant que le continent ne peut sceller l’acte de son unité sans le Maroc.



''Le continent ne peut sceller l’acte de son unité sans le Maroc qui doit reprendre sa place dans le concert africain où son leadership n'a jamais été contesté'', écrit l’Agence qui reprend de larges passages du message adressé par SM le Roi Mohammed VI au 27e Sommet de l’Union africaine à Kigali (Rwanda) et dans lequel le Souverain a annoncé la décision du Royaume de reprendre sa place entière et pleine au sein de l’organisation panafricaine.

Mettant l’accent sur la pertinence du retrait du Maroc de l’OUA qui était à l’époque justifiée par des considérations politiques légitimes, la dépêche fait observer que l’expertise du Royaume et sa position d’acteur clé sur le continent appellent les pays africains à dépasser leurs positions idéologiques pour se positionner sur des considérations pragmatiques.

Et de poursuivre que le retour du Maroc au sein de l’organisation panafricaine, mettra davantage de pression sur les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume qui mobilisent d'énormes moyens pour assurer une propagande et un lobbying au profit des séparatistes du '’Polisario’’. 

L’Agence affirme de même que la décision du Royaume mettra aussi l'UA devant ses responsabilités historiques: accepter un retour du Maroc en tant que leadership africain capable de faire entendre la voix et les intérêts de l’Afrique dans le grand concert de nations et de contribuer aux grands chantiers de développement du continent, ou rester otage de dissensions et de querelles intestines qui sapent tout effort de progression, sèment la discorde et pérennisent une situation sécuritaire chaotique sur le continent.

Plus de 30 ans après son retrait de la défunte Organisation de l’Unité Africaine (OUA), remplacée en 2002 par l’UA, souligne-t-on, le Maroc n’a, en aucune conjoncture ou circonstance déterminée, signé un acte de divorce avec le continent africain à qui il appartient corps et âme et n’a pas, non plus, lésiné sur les moyens pour défendre les causes africaines au sein des différents foras internationaux, notamment au niveau des Nations Unies et des autres organisations régionales et internationales.

"Cet engagement inébranlable vis-à-vis des causes africaines, a été clairement démontré par le Souverain qui a tenu à rappeler l'implication du Maroc dans la résolution de plusieurs conflits africains, ainsi que la participation à des opérations de stabilisation et de sécurité en Afrique’’, relève la même source.

Au registre économique, poursuit l’auteur de la dépêche, le Royaume s’impose en force sur le continent par le biais des nombreux investissements économiques réalisés dans les pays subsahariens.

"Après l'Afrique de l'Ouest, francophone, il faut s'attendre à des percées en Afrique de l'Est, l'Afrique australe et l'Afrique anglophone’’, écrit-il.

Les présences économiques marocaines dans les secteurs du bâtiment, de l’électricité, des engrais, des phosphates, des banques, des assurances, transport aérien ou encore des télécommunications ont consacré le Maroc comme le deuxième investisseur du continent africain, rappelle l’Agence de presse africaine. 

               Partager Partager


Commentaires

1.Posté par momosoft le 26/10/2016 06:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu''à fait l algerie et Kadhafi pour l Afrique?

Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».