Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - Redouane Baakili - publié le Vendredi 18 Décembre à 10:43

L'Accord de Skhirat : une planche de salut pour sortir le peuple libyen frère des tourments d'un conflit politique et militaire




Skhirat - La crise libyenne a franchi un tournant décisif avec la signature, ce jeudi à Skhirat, d'un accord politique global par les parties libyennes en vue de faire sortir ce pays maghrébin frère de la spirale de la violence et mettre fin au conflit qui dure depuis près de quatre ans.



Bernardino Leon
Bernardino Leon
Cet accord historique dans l'histoire du pays, qui laisse entrevoir une lueur d'espoir pour le peuple libyen et ceux de la région, reflète la forte volonté et la ferme détermination des Libyens, toutes sensibilités confondues, qui ont su surmonter tous les obstacles, tout en mettant en relief le rôle des facilitateurs du dialogue, notamment les Nations Unies (ONU) mais aussi des pays influents au niveau régional et international. 

Ainsi, le Royaume du Maroc a joué un rôle central dans la conclusion de cet accord, en abritant sur plus d'un an à Skhirat les rounds des pourparlers, un épisode décisif dans le processus de ce dialogue, marquant l'empreinte de la grande performance diplomatique marocaine qui est parvenue, dans un contexte particulièrement compliqué et sensible, à offrir les conditions idoines pour les négociations, confortant les efforts de l'ONU.

Le succès du Maroc, bien voulu par les Libyens comme terrain de rencontre, pour acheminer le dialogue vers une solution permanente, reflète la crédibilité et la confiance dont jouit le Royaume qui s'est fixé pour principal objectif sur ce dossier l'intérêt supérieur de ce pays frère, la préservation de son intégrité et de sa souveraineté territoriales et le soutien de sa transition de manière à répondre aux aspirations du peuple libyen pour la paix et le développement. 

S'exprimant lors de la cérémonie de signature de l'Accord politique libyen, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a réaffirmé l'engagement du Maroc à soutenir la stabilité, l'intégrité territoriale, la souveraineté nationale de la Libye et la dignité de son peuple, soulignant que ''le Royaume du Maroc, qui a accompagné les frères libyens depuis le début de ce processus, s'engage, conformément aux instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à ne ménager aucun effort pour apporter un soutien politique, technique et pragmatique selon les besoins exprimés par les frères libyens".

''Le plus important pour le Maroc est la stabilité de la Libye, son intégrité territoriale, sa souveraineté nationale et la dignité de son peuple, et de parer aux tentatives de tous ceux qui cherchent à transformer la Libye en poudrière prête à exploser et à embraser son environnement régional", a-t-il souligné.

Selon M. Mezouar, l'engagement du Maroc dans le règlement du conflit libyen, en collaboration avec les Nations Unies, témoigne de sa volonté à oeuvrer dans le cadre de la légalité internationale, aux côtés des amis et des organisations internationales, en vue d'instaurer la paix, la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité de tous, et lutter contre toutes les formes d'extrémisme et de fanatisme.

Durant toute la période de la crise, les efforts inlassables et continus du Maroc ont été salués par l'ensemble des représentants spéciaux du secrétaire général de l'ONU notamment Ian Martin, Tarik Metri, Bernardino Leon et l'actuel représentant onusien l'Allemand Martin Kobler, puisqu'ils ont tous trouvé en le Maroc, à l'instar des différentes négociateurs libyens, le meilleur appui, guide et soutien.

En témoignent, à ce propos, les déclarations du représentant spécial pour la Libye, Bernardino Leon, qui avait tenu, lors du paraphe de l'accord politique en juillet dernier à Skhirat, à remercier "le Royaume du Maroc, et plus particulièrement SM le Roi Mohammed VI, pour son important soutien à un processus qui est d'une grande importance pour nous tous".

"On est tous d'accord, la communauté internationale et les participants au dialogue, sur le rôle principal du Royaume du Maroc, comme pays hôte, dans le succès de ces négociations", avait-il dit.

Dans le même sens, Mohamed Moazib, représentant du parlement libyen aux pourparlers, a qualifié de "mémorable et grand jour marquant l'histoire" la signature de l'accord de Skhirat et remercié "ce grand pays, Roi, gouvernement et peuple. Pays qui a abrité les pourparlers et a pris sur lui nos problèmes".

Il a tenu à assurer l'engagement solennel pour lutter contre toute tentative de revenir sur l'accord signé.


Tagué : Maroc - Libye

               Partager Partager