Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Suzanne Lehn - publié le Mercredi 21 Décembre à 16:34

Koweït : Assaut policier et arrestations après les manifestations des apatrides






Arrestations, passages à tabac et harcèlement attendent les manifestants qui défendent les droits des 100.000 apatrides du Koweït, en lutte pour leurs droits à à des pièces d'identité, à l'éducation, à la santé, au travail et, le plus important, à la naturalisation. Mona Kareem récapitule les mouvements de protestation de ces derniers jours et la répression policière qui a suivi.Ils sont plus de 100.000 apatrides au Koweït à lutter pour leur droit à des pièces d'identité, à l'éducation, à la santé, au travail et, le plus important, à la naturalisation. Déjà en février et mars, des centaines d'entre eux avaient manifesté pour leur reconnaissance, ce qui leur avait valu violences policières et arrestations. Ce mois-ci, après le changement de premier ministre [en anglais], la population apatride du Koweït a vu dans la pression publique de la contestation un encouragement à reprendre son mouvement. La semaine dernière a connu plusieurs petites manifestations en réaction au jugement de protestataires. Vendredi, la manifestation s'est terminée par l'arrestation de 20 hommes [en anglais], relâchés le dimanche. Lundi, c'est une manifestation de plus grande ampleur qui s'est tenue avec un rassemblement à Taimaa, dispersé par la police à coups de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc, de canons à eau et de fumigènes. Dans la soirée, des Koweïtiens ont voulu manifester aux côtés des apatrides en défense de leurs droits devant le parlement, mais les forces de sécurité ont décidé de ne laisser personne entrer place Erada à moins de montrer une carte d'identité valide prouvant leur citoyenneté. Lundi a aussi été marqué par l'arrestation d'une trentaine d'hommes qui avaient entamé une grève de la faim ce même jour. L'auteur de ce billet s'est efforcée de couvrir la manifestation sur Twitter, en traduisant les observations des militants sur le terrain, qui tweetaient en arabe.
Récapitulation des événements du lundi :
@monakareem : Militant @NawafAlbader dit que la police anti-émeutes du #Kuwait utilise balles en caoutchouc, bombes à fumigène & canons à eau contre (env. 500) manifestants #stateless (apatrides)
@monakareem : Militant @NawafAlbader dit que la sécurité fait usage d'injures discriminatoires contre les manifestants #stateless (apatrides) & les pourchasse entre les immeubles

Balles en caoutchouc & bombes à fumigène utilisées contre les manifestants apatrides au Koweït. Crédit photo : @tayartaqadomi sur Twitter

Les manifestants apatrides sous les jets des canons à eau. Photo sur Twitter de KhalefaAlwatan.

Manifestants en marche vers la place de la Liberté à Taima. Photo sur Twitter de @al_saher_666.

Traces de balles en caoutchouc sur le dos d'un manifestant apatride, précédemment arrêté. Photo @m_f7 sur mobypicture.

Les citoyens Koweïtiens se déchaînent contre le traitement infligé à leurs frères apatrides. Ali Al Saibie tweete :
@AlSaibie : Je suis koweïtien & je refuse de voir QUICONQUE opprimé ou méprisé dans mon pays. Ceci est une terre de liberté & dignité.
Malgré ce sentiment, dont font preuve de nombreux Koweïtiens, la répression s'est poursuivie :

Arrestation d'un manifestant apatride. Photo sur Twtter de @Alshee3ly78

Véhicules de police à Taimaa. Photo sur Twitter de @althuwaini

“Le Mouvement Progressiste”, de gauche, était présent pour couvrir la manifestation et a rapporté des abus [en arabe] :
استخدام طلقات مطاطية على المتجمهرين وإصابات و حالات اختناق من القنابل الدخان
@tayartaqadomi : Des projectiles en caoutchouc utilisés contre les manifestants, des blessures, et des cas de suffocation à cause des bombes à fumigènes.
Le militant koweïtien Khaled Al-Fadala a été l'in des quelques à se rendre à Taimaa pour manifester et offrir son aide. Il raconte sur Twitter [en arabe] :
اعتقالات بالعشرات و ضرب بالمطاعات و الغاز.. اعتقال أنور الفكر (الراي) و إصابة محمد الشرهان (الجريدة) و جرح فارس البلهان
@Alfadala : Arrestations par dizaines, manifestants matraqués et gazés. Le journaliste Anouar Al-Fikr du journal Al-Rai a été arrêté et le journaliste Mohammed Al-Sharhan du journal Al-Jarida blessé, de même que le militant Faris Al-Balhan.

Les forces de sécurité essaient de barrer les passages entre les immeubles. Photo sur Twitter de @fares_albalhan

Sur Twitter, @nashmiq8 a mis en ligne cette photo en affirmant que c'est du gaz lacrymogène. D'autres y voient plutôt une bombe à fumigène.

Des manifestants défilent. Photo sur twitpic de @nashmiq8

Sur Twitter, @faisalalmana partage cette photo montrant l'arrestation du correspondant de la télévision Al-sabah

Moe Qasem réagit :
@MoeQasem : L'assaut a été sauvage et sans merci ! Même des animaux ne seraient pas traités ainsi ! Les forces spéciales disaient littéralement : dégagez, espèces de merdes !
D'autres ont partagé les vidéos qu'ils ont tournées aux manifestations. Parmi ceux-ci, Althuwaini, qui tweete une vidéo qu'il a prise de l'attaque contre les manifestants apatrides :
@althuwaini L'assaut contre les manifestants #Bidun en vidéo yfrog.us/28uhsbz
Cette vidéo (mise en ligne par Fares AlBalhan) montre l'assaut des forces de l'ordre contre les manifestants :

Tandis que ces images vidéo (mises en ligne par un internaute apatride au pseudonyme 7mgan) assemblent différentes scènes de l'opération de police contre les manifestants :

D'autres internautes ont partagés des photos de l'assaut, en voici un choix :

Début de l'assaut des forces de l'ordre. Crédit photo : @bodalal2, sur Twitter

Canons à eau chaude utilisés contre les manifestants. Crédit photo : @bodalal2, publié sur Twitter

Un manifestant apatride tente d'empêcher l'attaque des manifestants. Crédit photo : @bodalal2, publié sur Twitter

Un gros plan de manifestants arrosés par les canons à eau de la police anti-émeutes. Crédit photo : @Mohd_AlSalem, publié sur Twitter



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles