Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Adam Sfali - Lemag - publié le Mercredi 2 Avril à 13:55

Khat Achahid: Des drapeaux marocains brandis dans les camps du Polisario




Nouakchott: Des manifestants sahraouis dans les camps du Polisario à Tindouf, ont brandi, mardi des drapeaux marocains et ont procédé à la distribution de tracts soutenant l'autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, a annoncé le mouvement populaire sahraoui "Khat Achahid", cité par la MAP.



PH Archive
PH Archive
Dans un communiqué le mouvement Khat Achahid a indiqué que "pour la première fois dans l'histoire du Polisario, des drapeaux marocains ont flotté dans les camps de détentions sahraouis à Tindouf, alors que des tracts portant expressions soutenant l'autonomie ont été distribués aux populations".

Selon la même source, "les habitants des camps se sont réveillés mardi matin pour constater que des drapeaux marocains étaient accrochés à plusieurs endroits notamment dans les ceintures de sable entourant les camps".

Ces tracts soutenant l'autonomie et appelant à mettre fin aux souffrances de Lahmada portaient la signature d'un groupe de jeunes des camps appelés "halte au refuge et au déchirement qui ont duré 40 ans".

Khat Achahid a rapporté que les milices armées du Polisario ont mené des opérations de ratissage pour faire descendre les drapeaux marocains et retirer les tracts: ''Ils ont procédé à l'arrestation d'un groupe de jeunes connus pour leur ras-le-bol devant la situation dramatique et pour leur opposition à la corruption de la direction du Polisario qui sert ses propres intérêts aux dépens des souffrances des habitants des camps", ajoute le communiqué.

Le communiqué ajoute que "la situation catastrophique prévalant dans les camps et les exactions des autorités militaire algériennes et les humiliations qu'elles font subir aux Sahraouis dans les camps, outre le désarroi, l'absence de perspectives et la situation économique, ont poussé la jeunesse sahraouie à cette situation".

La même source rappelle, dans ce contexte, le jugement à l'instigation des autorités algériennes, sans tenir compte d'aucune loi et sans avocats, de deux jeunes sahraouis qui ont été enlevés depuis des mois par les autorités militaires algériennes et dont on est resté sans nouvelle jusqu'à l'annonce de leur traduction, avant hier, devant un tribunal à Tindouf. Il s'agit de Mohamed Ould Al Barnoaui et de Rguibi Mohamed Boujemaa.

Et le communiqué de se demander quand prendront fin les "humiliations infligées par la direction du polisario commanditée par les autorités militaires algériennes, à nos proches ?" et "jusqu'à quand les populations des camps continueront-elles à endurer sans espoir et sans solution en perspective ?".

               Partager Partager


Commentaires