Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 4 Mai à 10:24

Khalid Naciri: Il y a un "champ plus vaste" pour la liberté de la presse au Maroc



Rabat - Il y a un "champ plus vaste" pour la liberté de la presse au Maroc, a affirmé dimanche le ministre de la Communication porte-parole du Gouvernement, Khalid Naciri.



"Nous avons franchi de grands pas en matière de liberté et, aujourd'hui, tout le monde doit reconnaître l'existence d'un vaste espace pour la liberté de la presse", a déclaré Naciri à la Radio nationale, à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Il a souligné que "le Maroc a la conscience tranquille dans le traitement qu'il réserve à ce sujet, car nous faisons de la question de la liberté de la presse un pilier fondamental comptant parmi les acquis politiques réalisés sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI qui croit fortement en la liberté de la presse et qui est son premier défenseur".

" Les journalistes sont appelés à préserver ces acquis démocratiques et d'œuvrer pour leur consolidation dans le cadre du respect de la loi", sachant que la consécration de la démocratie "n'est pas uniquement l'apanage de la classe politique ou des institutions, mais concerne en premier lieu les journalistes", a-t-il dit.

Le ministre a souligné que "le grand défi qui nous est posé aujourd'hui est que toutes les parties se mettent d'accord que nous ne concevons pas de contradiction entre la liberté et la démocratie, d'une part, et le nationalisme et l'engagement, d'autre part".

"Actuellement, nous devons œuvrer pour la diffusion de ce que nous appelons la pédagogie de la démocratie et la pédagogie de la liberté. Il faut reconnaître que de nombreuses parties, une majorité, croient que la liberté va de pair avec la responsabilité", a dit Naciri.

De nombreux défis se posent au Maroc en matière de liberté de la presse, a-t-il relevé, soulignant que "la phase la plus délicate pour les sociétés est la période de transition avec l'ouverture d'une nouvelle page ambitieuse et prometteuse d'un projet sociétal développé, comme celle (période) que nous traversons actuellement".

Après avoir indiqué que l'édification démocratique ne peut se faire en l'absence de la liberté de la presse, Khalid Naciri a affirmé que "la démocratie ne peut avoir lieu que dans le cadre de l'autocritique et de la critique constructive".

"Nous ne devons pas prendre à la légère les droits dus démocratiquement à toutes les parties. C'est ce que j'appelle la +démocratie mature+ que nous devons tous construire", a-t-il dit, poursuivant : "Je tends ma main à tous les journalistes en vue d'œuvrer ensemble à l'élaboration d'une approche participative et consensuelle sur laquelle nous devons se mettre d'accord".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara