Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Larbi Amine - publié le Mercredi 30 Novembre à 10:00

Kaspersky Lab: La moitié des appareils mobiles et leurs utilisateurs courent "un grand danger"




New York : Une nouvelle étude internationale sur la cyber-sécurité, révèle qu’un utilisateur sur deux, d’appareils mobiles, est sous menaces.



PH BetaNews
PH BetaNews
La moitié des appareils mobiles (Smartphones, tablettes..) n’est pas protégée des cybercriminels.

Une étude lancée par Europol, dans le cadre du mois européen de la cybersécurité et réalisée par la firme de cyber-sécurité, Kaspersky Lab, a révélé que seules 57 % des tablettes et 53 % des smartphones, sont dotées d’une solution de sécurité.

Kaspersky Lab qui a, pour les besoins de son étude, interrogé 12 000 personnes dans 21 pays, s’est alarmé qu’une majorité des utilisateurs, ont une fausse croyance celle de ne devoir protéger que leurs ordinateurs, alors que leurs appareils mobiles sont à leurs yeux, hors de danger.

Dans cette étude intitulée ‘Consumer security risks survey 2016 – Connected but not protected ’, il est indiqué que seuls 42 % des utilisateurs pensent que leurs smartphones et tablettes aient besoin d’un logiciel de sécurité informatique. Pire encore, 21 % ne sont même pas au courant de l’existence de malwares mobiles.

Par ailleurs, les enquêteurs ont découvert qu’une écrasante majorité d’utilisateurs, 82 %, utilisent un mot de passe, comme unique protection sur leurs Smartphones.

Kaspersky Lab a commenté ces résultats en clamant qu’une prise de conscience doit se généraliser quant aux dangers de la cybercriminalité sur mobiles. Ces appareils, ajoute la firme internationale, devenus élément essentiel de la vie quotidienne, renferment des informations sur la vie privée de leur utilisateurs comme les services de banque en ligne, les e-mails, les photos, les coordonnées etc, ces informations si tombées entre des mains malintentionnées, pourraient être dangereuses.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».