Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



MAP - publié le Jeudi 10 Décembre à 16:44

Journée internationale des droits de l'Homme: Des associations marocaines en Italie dénoncent les violations des droits des sahraouis dans les camps de Tindouf






Rome - Des associations marocaines en Italie ont dénoncé les "violations systématiques" des droits des Marocains sahraouis dans les camps de Tindouf, appelant la communauté internationale à intervenir pour mettre un terme au calvaire qu'endurent les populations vivant dans ces camps, en Algérie.
"Nous dénonçons énergiquement toutes les formes de négation des droits de l'Homme des sahraouis des camps de Tindouf, privés de leurs droits les plus élémentaires", ont-elles souligné dans un communiqué conjoint adressé aux médias locaux et internationaux, ainsi qu'aux représentations diplomatiques de plusieurs pays à Rome, à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'Homme.

Les signataires du communiqué appellent notamment les institutions italiennes, dont le gouvernement et le Parlement, et la communauté internationale "à exercer d'urgence des pressions" sur Alger pour qu'il respecte les droits des sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf.

Les associations marocaines ont dit "apprécier à sa juste valeur" le rapport de l'Office européen de Lutte Antifraude (OLAF), publié en début d'année, qui avait mis à nu "les déviations systématiques et organisées des aides humanitaires internationales de la part de l'Algérie et des séparatistes du polisario". 

Elles ont insisté, à cet égard, sur la nécessité d'un contrôle des aides destinées aux camps de Tindouf et à la prise de mesures contre ceux qui "spéculent, depuis 40 ans, sur les conditions de vie dramatiques des populations sahraouies"

Par ailleurs, à l'occasion du 40e anniversaire de l'expulsion arbitraire et inhumaine de 45.000 familles marocaines par les autorités algériennes et la confiscation de leurs biens, les associations marocaines ont exprimé leur soutien à l'Association des Marocains victimes d'expulsion arbitraire d'Algérie (AMVEAA), saluant sa lutte pour la restitution de leurs biens et avoir droit à un dédommagement.

               Partager Partager