Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 19 Février à 13:31

John Kerry : Le Maroc "un allié très important" des Etats-Unis



Washington - Le Maroc, qui a été la première nation à reconnaître les Etats-Unis d'Amérique après la Déclaration d'indépendance, est un "allié très important" de Washington, a affirmé, jeudi dans la capitale fédérale US, le Secrétaire d'Etat, John Kerry, dans une déclaration à la presse peu avant un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar.



"Le Maroc a été la première nation au monde à reconnaître les Etats-Unis après la Déclaration d'indépendance", a souligné le Chef de la diplomatie américaine, ajoutant que Washington a, depuis, eu avec le Royaume "une relation de très longue date".

Rappelant que le Maroc est un allié majeur des Etats-Unis hors OTAN, M. Kerry a indiqué que le Royaume est aussi "un partenaire (de Washington) dans la lutte anti-terroriste et dans les efforts visant à consolider la stabilité dans la région dans son ensemble".

Le Secrétaire d'Etat américain a souligné, dans ce contexte, que le Royaume "est actuellement profondément engagé à trouver une solution à la crise libyenne", en exprimant "la gratitude" de l'Administration Obama à l'égard du Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour son initiative d'abriter le dialogue inter-libyen, dans le cadre des efforts visant l'émergence d'un gouvernement libyen et la réunification de ce pays.

Aujourd'hui, a poursuivi M. Kerry, les entretiens avec M. Mezouar porteront sur nombre de questions, notamment le dossier du Sahara, ainsi que "notre engagement commun" vis-à-vis de la problématique du changement climatique.

"Il est important, a-t-il insisté, de reconnaître que le Maroc abritera la 22ème session de la Conférence cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, COP22", conclave, a-t-il fait remarquer, qui sera la première rencontre après la COP21, tenue à Paris, ayant donné lieu à un accord "historique".

Et de souligner: "nous attendons impatiemment la contribution que le Maroc apportera dans ce domaine".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara