Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Belkouch Hicham - publié le Samedi 3 Août à 18:16

Je m’inquiète pour mon Maroc






Je m’inquiète pour mon Maroc
Hicham Belkouch, 22ans, étudiant en Master, citoyen marocain … Oui le Maroc, ce pays qui libère un pédophile qui a violé 11 enfants et qui réprime ceux qui s’y opposent. Aujourd’hui, je déclare mon dégoût vis-à-vis de mon pays … Voilà pourquoi :

Samedi 3 Août 2013, je me réveille dans mon pays en ayant un sentiment bizarre, un cocktail de rage, de colère, de frustration, de dégoût … Je revois les photos et les vidéos du Sit-in d’hier, Vendredi 2 Août 2013, « Tous contre la libération de Daniel Fino Galvan », et je vois des ami(e)s tabassé(e)s par les «forces de l’ordre » qui ne faisaient plus la différence entre homme, femme et enfant … Tout le monde y a goûté, à cette fameuse matraque makhzenienne.

Hier, lors du Sit-in, la douleur n’était pas dû aux coups de matraque et aux coups de pied des soi-disant forces de l’ordre. La douleur n’était pas physique, elle était morale !! Qu’avons nous fait pour mériter ça venant de notre pays ? Sommes-nous des monstres ? Sommes-nous des terroristes ? Avons-nous violé 11 enfants ? Avant nous photographié des images phonographiques avec les victimes innocents ? … Non ! Parce que la personne qui a fait tout ça est libre comme l’air. Tandis que nous, nous n’avons que manifester contre ce scandale, et voilà le sort que nous avons mérité.

Je voulais sortir crier « اسمع و اسمع مزيان، كرامة ولادنا لا تهان، اليوم الشعب كل غضبان، حتى يرجع ورا القضبان » et « الشعب يريد استقلال القضاء ». Ou trouve-t-on une forme de terrorisme, extrémisme dans ces slogans là ? L’extrémisme n’était pas du coté des manifestants, mais de l’Etat. Ce mot que j’ai souvent entendu, "Lfitna" n’a pas été crée hier par les citoyens libres mais par l’Etat. Les mauvaises décisions ne sont pas le fruit des manifestants mais celui de l’Etat.

Aujourd’hui, je déclare mon dégoût vis-à-vis de mon pays, le Maroc. Ce pays où j’ai vu le jour, où j’ai grandi, où j’ai appris à vivre, où …et qui me considère maintenant comme étant terroriste ou fouteur de bordel pour la simple raison que je défends l’honneur des enfants de mon pays … Alors si quelqu’un dans toute cette histoire devrait être puni, ce ne sont pas les manifestants mais toute personne ou institution qui était derrière cette grâce royale.

Le Vendredi 2 Août 2013 restera dans les annales, le jour où mon pays est tombé plus bas que la poussière. Le jour qui a redonné un second souffle à une génération qui ne lâchera rien. Cette génération qui continuera à se battre pour la dignité et l’honneur de son peuple, car il le mérite, je l’ai vu de mes propres yeux se battre hier pour essayer de faire entendre sa voix, et je continuerai mon combat ne serait-ce que pour le remercier et le voir un jour vivre dans des conditions meilleures que celle-ci.

Il suffisait de regarder hier autour de vous, votre jeunesse est belle, elle est forte et pleine d’espoir, elle est consciente et tellement indulgente. Mais elle ne peut l’être indéfiniment, elle ne peut pas toujours subir, dans le silence, étouffer ses colères, faire taire ses maux. Elle vous lance un S.O.S, elle vous crie son étouffement, ses envies, elle vous apprend son ouverture d’esprit, et ses rêves de démocratie et elle se fera très vite écouter !!

Aujourd’hui, au lendemain du fameux Vendredi 2 Août 2013, et malgré ce dégoût et cette rage qui me hantent l’esprit, la seule chose qui me soulage c’est de voir cette jeunesse se battre pour son pays. Ce que je peux vous dire c’est qu’aucun changement ne peut se faire sans elle !!


Tagué : Belkouch Hicham

               Partager Partager


Commentaires