Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



MAP - Lemag - publié le Mercredi 12 Février à 09:14

Italie : Des associations dénoncent la violation par le Polisario des droits des enfants




Rome - Des associations marocaines en Italie ont adressé une lettre à différents médias italiens dans l'objectif de sensibiliser l'opinion publique locale quant aux violations systématiques des droits de l'enfant dans les camps de Tindouf, en territoire algérien.



A travers cette initiative, qui s'inscrit dans le cadre de la journée internationale des enfants soldats, célébrée le 12 février, ces associations déclarent adhérées à la marche d'enfants prévue, mercredi à Rabat, à l'initiative de l'Organisation Colombe Blanche, le Mouvement international pour le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et l'Alliance des sahraouis marocains en Europe, visant à dénoncer les crimes commis contre les enfants dans les camps de Tindouf.

Dans cette lettre, dont des extraits ont été publiés par plusieurs agences de presse et sites électroniques, ces associations expliquent que l'amplification du phénomène des soldats enfants dans les camps du polisario est due à plusieurs facteurs notamment la fuite de plus en plus de membres du mouvement séparatiste vers le Maroc, ce qui le contraint à enrôler et armer des mineurs.

Les enfants des camps sont souvent utilisés également dans les campagnes de propagande, ont-elles ajouté, rappelant que chaque année des enfants âgés entre 8 et 13 ans sont envoyés dans des pays comme l'Espagne et l'Italie dans le seul objectif d'exploiter leur innocence à des fins politiques et matériels et en vue de tirer le maximum possible de profits de leur présence dans les pays hôtes.

A travers leur démarche, ces associations indiquent vouloir alerter l'opinion publique italienne sur ce phénomène inquiétant et lancer un appel à la communauté internationale et aux organisations humanitaires à intervenir d'urgence afin de mettre un terme à la situation dramatique de milliers d'enfants et de personnes séquestrés dans l'enfer de Tindouf.

               Partager Partager