Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - Lemag - publié le Samedi 22 Février à 11:23

Irina Bokova: "Les langues locales sont les plus parlées au monde dans le domaine scientifique"



Rabat - Les langues locales constituent la majeure partie des langues utilisées dans le monde dans le domaine scientifique, a indiqué la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dans un discours à l'occasion de la célébration, vendredi à Rabat, de la journée internationale de la langue maternelle.



Irina Bokova
Irina Bokova
Bien que les langues locales soient menacées, il n'en demeure pas moins qu'elles "constituent la majeure partie des langues parlées sur notre planète dans le domaine scientifique", a précisé Mme Bokova dans un discours à la cérémonie d'ouverture de cette manifestation, lu en son nom à l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) par Michael Millward, représentant de l'UNESCO au Maghreb.
 
L'édition de cette année, célébrée sous le signe "Les langues locales pour la citoyenneté mondiale: zoom sur la science", a pour finalité de montrer combien les langues maternelles assurent l'accès au savoir, sa transmission et sa pluralité, d'où l'intérêt de la célébration de cette journée par l'IRCAM. 
 
En effet, cette manifestation revêt "une importance capitale" dans la promotion de la langue amazighe, a indiqué à la MAP le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous, ajoutant que cette journée est l'occasion de montrer l'importance de la langue maternelle dans la construction de l'identité individuelle et collective. 
 
Célébrée en partenariat avec le bureau de l'UNESCO à Rabat, le ministère de la Culture, le Centre culturel russe et la Faculté des sciences de l'éducation (FSE), cet événement a offert un cadre propice à l'ensemble des partenaires pour illustrer la diversité des langues maternelles représentées au Maroc et défendre l'idée selon laquelle cette diversité n'est pas une entrave au dialogue entre les cultures.
 
La journée internationale de la langue maternelle a été célébrée à travers la lecture de poèmes, des chants, des pièces théâtrales et des danses exécutées dans diverses langues maternelles, dont le russe.
 
A cet égard, le directeur du Centre culturel russe à Rabat, Vassily Tchetchine, n'a pas manqué de souligner la dimension identitaire de la langue mère. "La langue est un morceau de notre âme. Chaque nation doit préserver sa langue maternelle car, ce faisant, elle préserve son âme", a-t-il notamment dit à la MAP.
 
Le Centre culturel russe a contribué à cet événement par deux chansons du répertoire traditionnel russe, outre une exposition de livres et de l'artisanat russes.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus