Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


AFP - publié le Dimanche 20 Mars à 10:02

Iran: l'année nouvelle doit être celle "de l'économie et de l'action" (Khamenei)



La nouvelle année qui a débuté dimanche en Iran doit être celle de "l'économie de résistance et de l'action", en particulier pour lutter contre le chômage et la récession, a déclaré le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei.



"Je pense que l'économie doit être notre priorité", a affirmé le guide dans un message télévisée à la nation à l'occasion du nouvel an perse (Norouz). "Ce qui est important, c'est la production nationale (...) et le règlement du chômage, ainsi que la relance de l'économie et la lutte contre la récession".

L'année 1395 qui débute doit être celle de "l'économie de résistance et de l'action" pour immuniser le pays "face aux menaces des ennemis", a indiqué l'ayatollah Khamenei.

Il a évoqué "les espoirs, mais aussi les inquiétudes" créés par l'accord historique conclu en juillet 2015 entre les grandes puissances et l'Iran sur son programme nucléaire, dont l'entrée en vigueur mi-janvier a permis la levée d'une grande partie des sanctions internationales contre Téhéran.

Le guide suprême met régulièrement en garde contre les risques "d'infiltration" étrangère dans son pays depuis la conclusion de l'accord et le non respect par les pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis, de leurs engagements.

L'ayatollah Khamenei a cependant salué "les vastes actions entreprises" par le gouvernement du président Hassan Rohani. "Lais ce sont des actions préliminaires qui doivent continuer", a-t-il ajouté.

"Je ne m'attends pas à ce que ces problèmes soient réglés en un an, mais je suis certain que si des actions adéquates sont entreprises, nous en verrons les effets à la fin de l'année", en mars 2017, a-t-il dit.

Dans son message de nouvel an diffusé juste après celui d'Ali Khamenei, le président Rohani a qualifié l'année à venir d'année "de l'espoir et de l'effort".

"J'ai l'espoir et la certitude qu'avec l'effort" de tous et "l'entente avec le monde, nous pouvons aller vers la prospérité économique, atteindre une croissance de 5%", a-t-il affirmé.

La priorité du président Rohani, qui achèvera son premier mandat de quatre ans en 2017, est de recréer de l'emploi dans un pays où 10% de la population active est au chômage, 25% chez les jeunes qui représentent la majorité des 79 millions d'habitants.

Hassan Rohani mise sur les retombées attendues de la levée des sanctions pour relancer l'économie et espère être réélu pour un second mandat.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara