Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



eMarrakech - publié le Mercredi 14 Mars à 13:53

Institut Carnegie : Etude sur les interconnexions entre le Polisario, l’AQMI et les cartels transsahariens de drogue




eMarrakech : ‘En réaction au blocage dans lequel git la région depuis une trentaine d’années, la jeunesse sahraouie dans les camps, est de plus en plus, proie des réseaux d’AQMI, alliés de circonstance des trafiquants de drogues sévissant dans l’interminable étendue saharienne’.



Institut Carnegie : Etude sur les interconnexions entre le Polisario, l’AQMI et les cartels transsahariens de drogue
Le Think Tank américain Carnegie basé à Washington a met en lumière par une étude publié mars courant, la dangereuse virée terroriste que prendrait la mouvance séparatiste sahraoui, le front Polisario, contrôlant des camps ou sont parqués des milliers de réfugiés retenus sur le territoire algérien à Tindouf.

La vaste étendue désertique empêchant tout encadrement efficace, a favorisé les interconnexions entre une jeunesse désœuvrée par l’absence d’issue au conflit saharien, et une multitude d’organisations allant du terrorisme au trafic de stupéfiants.

Les zones attenantes des camps, nord Mali et nord Mauritanie sont devenues plaques tournantes d’une multitude de trafics, drogues, cigarettes et armes.

Le conflit saharien empêchant tout coopération efficace entre le Maroc et l’Algérie, pour la lutte contre les activités illégales et terroristes dans la sou région, ajouté à la crise de légitimité à laquelle font face les dirigeants du Polisario de plus en plus contestés pour leurs corruptions et leurs clientélismes ; font le lit de toutes les dérives terroristes des sahraouis des camps, couchés sur des arsenaux garnies en armes, offertes par le régime algérien et celui de l’ex dictateur Kadhafi pour les besoins de la guerre sur le Maroc.

L’arrivée de tels matériels entre les mains de l’AQMI plongerait, avertit l’institut Carnegie, tout le nord africain, le sahel et le Sahara dans la déstabilisation durable.

D'un autre côté, l’institut a jeté la lumière sur les carences gestionnaires marocaines dans les provinces sahariennes, lesquels manquements aux relents déstabilisateurs ne pouvant qu’augmenter le risque de voir la région s’effiloquer en lambeaux.

Pour Carnegie, les gouvernements marocains successifs depuis la marche verte n’ont pas su relever les défis du développement socio-économique de la région, même si des avancées sont à relever en matière des droits et des libertés à l’image du reste du pays.

Des maladies marocaines comme le chômage des jeunes, l’économie de rente, les disparités sociales et culturelles sont ressenti avec plus de susceptibilité dans une région à l’histoire à part du fait de la longue occupation coloniale espagnole et l’existence d’une contre propagande séparatiste émanant du Polisario depuis les camps algériens.

L’issue conclut l’étude du ‘Carnegie Endowment’ est une solution au conflit qui négocierait un ‘win win agreement’ en totale libération des poids passéistes.

Une paix des braves ou les belligérants s’accorderait sur un avenir commun où tout le monde y trouverait son compte.

Les transformations à la démocratie, la bonne gouvernance, l’équité et les droits à la diversité culturelle sont à même de désamorcer cette poudrière et de couper cours les relais de recrutement des mouvances terroristes actifs dans la région.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».