Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - publié le Jeudi 2 Juin à 11:29

Huffington Post : Décès du chef du "polisario", une opportunité pour mettre fin à l’un des conflits les plus absurdes au monde




Washington - Le décès annoncé, mardi, du chef du "polisario", Mohamed Abdelaziz, offre l’opportunité de mettre fin au conflit autour de la marocanité du Sahara et d’embrasser les vertus et les promesses du plan d’autonomie, sous souveraineté marocaine, écrit mercredi l’influent quotidien américain, le Huffington Post.



"Le décès de Abdelaziz présente une opportunité pour le changement", souligne la publication américaine dans une analyse signée Ahmed Charai, éditeur et membre du conseil d’administration de plusieurs think tanks US, sous le titre "Le trépas d’un tyran et la promesse d’une nouvelle voie".

Quiconque succédera au chef des séparatistes, poursuit le Huffington Post, "sera bien avisé d’embrasser les vertus du plan d’autonomie en mettant fin à l’un des conflits les plus absurdes au monde", en insistant que cette nouvelle approche passe impérativement par "la libération des populations séquestrées dans les camps de Tindouf en les rendant maîtres de leur propre avenir et de leur libre choix pour rejoindre les leurs au Maroc".

Toutefois, regrette la publication américaine, le polisario "n’est qu’un pantin entre les mains de l’armée et de l’oligarchie algériennes, qui instrumentalisent cette entité pour porter atteinte aux intérêts du Royaume, dans le cadre d’une logique prisonnière des carcans de la guerre froide", en faisant observer que "le leadership et le courage authentiques sont ceux qui procèdent d’une indépendance d’esprit, elle-même dédiée au service de la sécurité et de la stabilité dans le monde".

Le Huffington Post note, à ce propos, que grâce au leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une stratégie économique et sociale dans les provinces du sud a été porteuse d’investissements créateurs d’emplois et d’opportunités, dans le cadre de la régionalisation avancée et d’une approche inclusive soucieuse du bien-être des populations de cette partie du Royaume.

"Les bénéfices et les vertus de cette stratégie ne laissent pas indifférents les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, dont des milliers arrivent à leurs risques et périls à s’extraire de ces mouroirs à ciel ouvert pour rejoindre les provinces du sud", relève le quotidien US.

Ceux qui n’ont pas eu la chance de fuir organisent des manifestations contre la chape de plomb que leur imposait Mohamed Abdelaziz, qui a "répondu par limiter la liberté de mouvement et par une répression aveugle des manifestations", rappelle le Huffington Post, qui déplore le cynisme de l’ancien chef du polisario qui n’avait aucun scrupule à tenir en otages les populations de Tindouf pour entretenir ses dépenses somptuaires à travers notamment le détournement de l’aide internationale.

Parallèlement à ce despotisme, le Maroc a, lui, débloqué des milliards de dollars pour un développement tous azimuts des provinces du sud, note l’analyse, en comparant le contraste de la situation dans les camps de Tindouf et celle dans les provinces "à un périple de la Corée du nord, sous l’emprise d’un régime militariste, à la Corée du sud – un voyage de l’obscurité à la lumière".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».