Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



LAMIRI Moustapha - publié le Mardi 25 Septembre à 23:52

Homme = Femme, en réalité l’égalité est une question de mentalité




HF, pas d'égalité sans amour et fraternité sinon HF aura d'autres signification qu'Homme et Femme comme par exemple Haine et Fâcherie ou Hallucination et Folie......



Homme = Femme, en réalité l’égalité est une question de mentalité
L’égalité entre les femmes et les hommes est un principe juridique universel reconnu dans divers instruments internationaux sur les droits de l’homme, dont la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en Décembre 1979.

La pleine reconnaissance de l’égalité formelle devant la loi est une étape décisive qui s’est révélée insuffisante. Si l’égalité entre les femmes et les hommes est considérée comme un principe fondamental de la démocratie, il continue à y avoir la violence sexuelle, la discrimination salariale, la discrimination des pensions pour les veuves, le chômage affecte plus les femmes qu’aux hommes, encore faible proportion de femmes aux postes de responsabilité politique, social, culturel et économique, les femmes occupent la plupart des emplois précaires et des travaux à temps partiels …..etc.

En réalité, l’égalité est une question de mentalité religieuse, morale et sociale. Parfois les traditions, coutumes et croyances populaires insolites et inusités poussent les gens à se comporter différemment avec les femmes et les hommes. Certains pays, méfiants et parfois prudents, sont allergiques au ce sujet de l’égalité et les hommes, peut être par complexe de supériorité, ne veulent pas que les femmes occupent les mêmes postes ou avoir les mêmes salaires qu’eux. Il y en a qui acceptent l’égalité mais sous réserves, par exemple, leurs femmes travaillent dans le même lieus qu’eux. D’autres obligent leurs femmes de travailler à temps partiels pour qu’elles s’occupent de leurs enfants. Bref, une égalité parfaite entre les femmes et les hommes où ils supportent, au même pied d’égalité, les problèmes de l’équilibre entre vie personnelle, le travail et la famille, n’existe pas actuellement. Par exemple, pour concrétiser davantage et développer l’égalité, il faut au moins appliquer le principe « à travail égal, salaire égal ", qui n’est pas souvent respecté dans le secteur privé.

A part le droit de la femme à plusieurs choses, l’égalité avec l’homme est liée à la fraternité et à la liberté. Liberté de la femme de sortir comme l’homme à n’importe quel moment sans harcèlement sexuelle ni viol, sa liberté de s’asseoir dans un café, sa liberté de choisir ses vêtements car la sincérité et la fidélité sont dans le cœur et pas par les habits. Les pays du monde entier doivent mener une politique qui rend à la femme sa dignité, sa liberté et son égalité avec l’homme. Il est nécessaire de prendre des mesures réglementaires et adopter une stratégie visant à lutter contre toutes les formes de discrimination qui subsistent, directement ou indirectement, par sexe et de promouvoir une réelle égalité entre les femmes et les hommes, la suppression des barrières et des stéréotypes sociaux qui empêchent de les atteindre. Cette exigence intègre un véritable droit des femmes, mais est à la fois un élément d’enrichissement des sociétés civiles elles-mêmes, ce qui contribuera au développement économique et à l’augmentation de l’emploi. Enfin, il faut avoir une participation équilibrée hommes et femmes dans les processus de prise de décisions sans oublier que ces femmes sont nos mères, nos sœurs et nos filles.



               Partager Partager