Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Farid Mnebhi - publié le Lundi 26 Mars à 07:32

Hommage du Maroc à un de ses fils






Tout d’abord, il convient de rappeler que le Roi du Maroc, comme il est de tradition dans la monarchie, a décidé de prendre en charge personnellement tous les frais de rapatriement et d’inhumation du parachutiste français d’origine marocaine, feu Imad ibn Ziaten, tué à Toulouse par un terroriste français d’origine algérienne.

Le 23 mars 2012,, les musulmans de la région de Normandie (Nord ouest de Paris) avaient rendu un dernier hommage, dans une mosquée près de Rouen, ville natale du défunt, à sa mémoire.

Une cérémonie militaire c’est ensuite déroulée 24 mars en fin d'après-midi à l'aéroport d'Orly, en région parisienne, avant le transfert au Maroc de la dépouille du maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten.

A M’diq, ville du nord du Maroc, plusieurs milliers de personnes ont suivi, le 25 mars 2012, le cercueil d'Imad Ibn Ziaten, porté par des militaires français et marocains.

Etaient présents côté français, le secrétaire d'Etat français à la Défense chargé des Anciens combattants, Marc Laffineur ainsi qu’une dizaine d'officiers français mais également le secrétaire national à la coopération, à la francophonie et aux droits de l'homme du Parti Socialiste, Monsieur Pouria Amirshahi, représentant de François Hollande, candidat socialiste aux présidentielles françaises.

Côté marocain, ont assisté à ces funérailles, Monsieur Omar Azziman, Conseiller du Roi, du Ministre de l'Intérieur, Mohand Laenser, du Ministre des Habous et des Affaires Islamiques, Ahmed Taoufiq, du Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale, Abdellatif Loudiyi, de l'Inspecteur de l'Infanterie, le Général Nejjar et Mohamed Kettani, chargé de mission au Cabinet Royal.

Au cours d’une cérémonie lecture a été donnée du message de condoléances adressé par le souverain marocain à la famille de feu Imad et remis par son conseiller du au père et à la mère du soldat martyr.

A noter que ces derniers ont tenu à saluer ce geste qui témoigne de la sollicitude royale avec laquelle le Souverain a toujours entouré les marocains, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du pays. Ils ont ainsi exprimé leurs remerciements les plus sincères et leurs sentiments de gratitude et de reconnaissance au Roi.

Pour sa part, la délégation officielle française a remis à la famille d’Imad Ben Ziaten, le béret rouge et les médailles qui témoignent de son parcours brillant et exceptionnel au sein du régiment des parachutistes français de Toulouse.

Fait remarquable, il est extrêmement rare que deux armées rendent hommage à une victime. Mais le défunt était d’origine marocaine. Or le Maroc n’oublie jamais ses fils, même s’ils ont acquis une autre nationalité et servent un autre pays. Un marocain restera à jamais un marocain et ne peut être déchu de sa nationalité première.

C’est pourquoi, le souverain marocain, en sa qualité de Chef Suprême Chef et d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales a donné son accord pour que les collègues militaires du défunt soient présents en tenue militaire lors des funérailles.

Ce geste royal a été salué par tous les marocains de l’étranger, le peuple marocain, les collègues militaires français du défunt mais aussi par la classe politique française et marocaine ainsi que la presse nationale et internationale.

Preuve vient donc d’être donnée une nouvelle fois que le Roi du Maroc est proche de son peuple qui l’aime et le soutient dans toutes ses initiatives pour la grandeur du Maroc.


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».