Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


AFP - publié le Samedi 15 Octobre à 13:03

Hollande: l'attentat de Nice visait "l'unité nationale" mais "cette entreprise maléfique échouera"





"Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", a estimé samedi François Hollande lors de l'hommage national aux victimes de l'attentat de Nice, assurant cependant que "cette entreprise maléfique échouera(it)".
 
"C'est la visée monstrueuse qu'ont les terroristes, frapper les uns pour effrayer les autres, déchaîner la violence pour faire naître la division, susciter la peur pour alimenter la méfiance et la stigmatisation", a-t-il martelé.

"Eh bien, non, je vous dis non, cette entreprise maléfique échouera, l'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront", a enchaîné le chef de l'Etat.

François Hollande s'exprimait devant les familles de victimes, des membres du gouvernement et de nombreux responsables politiques parmi lesquels Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou Marine Le Pen.

"Les victimes de cette barbarie n'avaient pas toutes la même origine, pas toutes le même parcours, pas toutes la même couleur de peau, pas toutes la même religion mais elles sont unies aujourd'hui par le malheur", a encore relevé le chef de l'Etat.

Il était "admirable", a-t-il encore souligné, que "partout des prières se sont élevées, dans toutes les églises, dans toutes les mosquées, dans toutes les synagogues de Nice".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus