Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



MAP - publié le Lundi 9 Novembre à 11:55

Hebdomadaire français : Le 40e anniversaire de la Marche Verte a été l'occasion pour le Maroc d'enraciner son projet d'autonomie du Sahara






Paris - Le 40e anniversaire de la Marche Verte a été l'occasion pour le Maroc d'enraciner son projet d'autonomie du Sahara, mais aussi d'illustrer sa volonté de co-développement avec l'Afrique subsaharienne, écrit l'hebdomadaire français Le Point dans un article publié lundi sur son site.
"Depuis 40 ans, dans sa logique d'intégration des provinces du Sud mais aussi d'autonomisation de celles-ci, le Maroc a travaillé à mettre en place et à accompagner, avec les populations, des institutions capables de relayer des projets lancés par l'administration centrale mais aussi par des structures locales", rappelle la publication, notant que la célébration du 40e anniversaire de la Marche Verte a été l'occasion de se remémorer le chemin parcouru et de tracer des perspectives structurantes autour de projets générateurs de richesses et d'emplois.

Pour l'auteur de l'article, l'idée qui est clairement ressortie du discours de SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune est que les provinces du Sud doivent être à même de se construire à partir de leurs ressources propres, que celles-ci soient humaines ou productives.

Evoquant les projets structurants dans les provinces du Sud annoncés dans le discours royal, notamment le grand projet de dessalement de l'eau de mer à Dakhla, les unités et les zones industrielles prévues à Laâyoune, Marsa et Boujdour, les importants projets d'énergie solaire et éolienne du Sud, la connexion de la ville de Dakhla au réseau électrique national ainsi que la construction de son port Atlantique, l'hebdomadaire cite la sociologue et chercheuse française Françoise Bastide pour qui le Maroc a franchi un nouveau stade de gouvernance participative incluant l'idée forte du développement durable.

Elle explique en outre que les provinces du Sud du Royaume disposent de potentialités suffisantes et d'atouts indéniables pour relever les défis du développement économique, tout en veillant à la valorisation des spécificités territoriales dans le cadre du projet de la régionalisation avancée.

L'hebdomadaire français fait remarquer, par ailleurs, qu'une nouvelle dimension est apparue, concernant la place des provinces du Sud dans l'échiquier marocain, notant le Royaume entend créer un nouveau hub, logistique, vers ses voisins d'Afrique subsaharienne, lequel va compléter Casablanca, hub aérien pour Royal Air Maroc, et financier par Casablanca Finance City. 

Il évoque, à cet égard, les projets mis en avant dans le discours royal, notamment la mise en place dans les provinces du Sud d'un hub de transport aérien desservant l'Afrique, la réalisation d'une voie express routière aux normes internationales entre Tiznit, Laâyoune et Dakhla et la construction d'une ligne de chemin de fer de Tanger à Lagouira pour relier le Maroc au reste de l'Afrique et contribuer ainsi à leur développement.

"A travers le prisme de tous ces projets, le Sahara est ainsi, au plus haut niveau de l'Etat marocain, à la fois un acteur important dans l'élaboration d'une véritable charte de déconcentration administrative conférant aux services régionaux les prérogatives nécessaires pour assurer la gestion des affaires des régions au niveau local", relève-t-il, notant que les provinces du Sud sont aussi une plateforme favorisant la propulsion du Maroc vers l'Afrique subsaharienne.

               Partager Partager