Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



Mokhtar Chaoui - publié le Jeudi 22 Août à 08:17

Haro sur le racisme marocain !






Haro sur le racisme marocain !
Qu’on m’explique ce qui se passe au Maroc ? Qu’on m’explique cette montée de la xénophobie ? Qu’on m’explique pourquoi les démons des Marocains se déchaînent subitement contre les Africains sub-sahariens ?  Il y a dans ce pays une schizophrénie qui dépasse l’entendement : autant nous sommes ignobles, racistes, méprisants à l’égard des « noirs », autant nous continuons à être accueillants, souriants, serviles face aux « occidentaux ». Nous ouvrons les portes de nos demeures et de notre virginité aux yeux bleus et nous chassons à coups d’insultes et de matraques les peaux noires. Nous aimons être les esclaves du blanc et les seigneurs du noir. Le pire, c’est que nous oublions que nous sommes un peuple à moitié noir.
 
Le racisme anti-noir bat son plein au Maroc.  On pourra disserter sur tous les « pourquoi » et décortiquer tous les « parce que » pour expliquer ceci ou cela, on pourra invoquer la crise, la conjoncture socio-économico-politico-machin, on pourra alléguer notre fameux misérabilisme, les successifs échecs de la démocratisation du pays, nos incessantes frustrations, un gouvernement de pacotille et un régime despocratique, etc., etc. ; rien, absolument rien de tout cela et d’autres choses encore, ne peut justifier cette déflagration de la haine contre les noirs.  
 
Chaque jour, j’assiste à des manifestations de xénophobie : au souk, sur le boulevard, sur la plage, dans les transports publics… partout, partout, on évite le noir comme on évite la peste, on l’humilie, on lui crache à la figure, on mime les singes, on le brutalise et parfois on le tue. D’aucuns prétendent qu’ils sentent mauvais, d’autres qu’ils sont dangereux, d’autres encore qu’ils constituent une menace (sans jamais préciser laquelle). Les propos que j’ai entendus à leur encontre, exprimés par des personnes « cultivées » (Za3ma), ce genre de personnes qui passent leur temps à vous assommer de sermons moralisateurs, je ne les ai pas entendus dans les bouches des Français, des Espagnols et des Belges. Non pas que les Français, les Espagnols les Belges et les autres soient moins racistes que nous, mais c’est dire à quel point nous sommes trop fort, dégueulasses, ignominieux, lamentables, pathétiques, lorsqu’il s’agit de mépriser plus faible que nous.
 
Si seulement nous avions inventé la roue, ou le I Pad, ou juste la tige de l’allumette, je comprendrais que certains patriotes zélateurs se sentent supérieurs, sans justifier pour autant leur racisme. Il se trouve que nous sommes un peuple qui n’a rien inventé. Nous n’avons vraiment rien à nous mettre sous la dent, rien de quoi nous enorgueillir. Walou, Nada. A part t’berguigue, la médisance la traîtrise  la délation, je ne vois aucune invention marocaine digne de figurer dans le Guinness, exceptés le plus grand coucous du monde qui nous donne des gaz et les babouches qui rendent notre démarche semblable à celle des pingouins. Ce qui me révolte le plus, c’est que ce déchaînement haineux, cette xénophobie barbare, ce racisme instinctif sont devenus monnaie courante, voire banalisés.
 
Quant aux dirigeants du plus beau pays du monde, il s’agit là d’un faux problème. Ils ne s’en soucient guère. Ils ont d’autres chats à fouetter et d’autres complots à faire et/ou à défaire. Je n’ai pas encore entendu un politicien, un seul, condamner les multiples actes racistes, alors qu’ils nous sortent toute la panoplie de la déclaration des droits de l’homme lorsqu’un marocain est victime de racisme en Europe. Quelle hypocrisie !  
 
Il est temps que le législateur marocain pénalise la xénophobie et le racisme. Il est temps que des textes de loi sanctionnent tous ceux qui osent afficher sur les portes de leurs immeubles : « Il est strictement interdit de louer aux noirs ». Il est temps que les tueurs pour racisme soient mis hors de nuire. Il est temps que tous les étrangers qui vivent légalement ou clandestinement dans ce pays soient respectés. Il est temps que les valeurs humaines soient honorées dans ce pays. Il est plus que temps que nous réapprenions le respect de l’autre, quelle que soit sa race, sa couleur, sa religion, sa culture. Il est tout simplement temps d’être HUMANISTE. 
 
Mokhtar Chaoui
écrivain. 


Tagué : Mokhtar Chaoui

               Partager Partager


Commentaires