Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - Otmane El Mibrak - publié le Mardi 22 Juillet à 10:45

Golf : Maha Haddioui, le dur chemin du Ladies PGA European Tour



Rabat - De par ses prestations impressionnantes, dont le fleuron est certes l'exploit, inédit pour une sportive arabe, d'intégrer le circuit du Ladies European Tour où elle a su tenir la dragée haute aux prodiges du golf international, Maha Haddioui est, sans conteste, l'étoile montante du golf national.



Originaire d'Agadir, l'espoir du golf national mais aussi du golf arabe s'est taillé une place sur le green international depuis les premiers tournois locaux à l'Omega Dubaï Ladies Masters.
 
** L'exorde d'une carrière brillante
 
A l'âge de 13 ans, Maha entame une formation au Golf du Soleil d'Agadir. Bien avant, en 2001, Maha, alors enfant, découvre le monde des Caddymasters lors d'un déjeuner en famille au club-house du Golf. Sa rencontre avec le coach Jean-Marie Kazmierczak y était pour beaucoup.
 
Maha avait choisi de poursuivre ses études supérieures aux Etats-Unis. Un choix qu'elle qualifie de "judicieux". Le temps des quatre ans passés à l'Université Lynn de Boca Raton, en Floride, Maha a réussi à affûter ses qualités techniques. Elle a joué au golf en université, en tant que capitaine de l'équipe. Elle sera élue, en 2007, golfeuse de l'année et athlète de l'année par l'Association des Coachs américains de Golf.
 
** 2013, une année exceptionnelle
 
Il y a deux ans de là, Maha Haddioui avait signé une prestation sans précédent pour le golf national et arabe en devenant la première golfeuse marocaine à jouer au Ladies European Tour au titre des épreuves de qualifications (Maroc) après avoir remporté la première étape de la Qualifying School.
 
La presse et la télévision nationales ont, fort justement, élu Maha meilleure sportive marocaine en 2013, lors d'une cérémonie à Rabat.
 
Début 2014, Maha a dû repasser les cartes d'accès en terminant 41ème. Eligible alors aux tournois du Ladies European Tour, elle a vaillamment participé à l'ensemble de ces compétitions, défiant ainsi des conditions climatiques souvent désagréables pour une joueuse habituée à des cieux plus cléments.
 
Les cartes d'accès sont extrêmement sélectives et les conditions de participation à un Open ne le sont pas moins : sur les 150 joueuses engagées, seules 60 sont retenues pour jouer les deux derniers tours et on voit souvent d'excellentes joueuses ne pas passer le Cut. 
 
** Des ubacs et des adrets
 
En sport, une carrière évoluant en dents de scie est un fait des plus typiques. Maha a signé un passage plutôt décevant lors de la Coupe Lalla Meryem où, stressée, elle n'a pas pu produire son meilleur golf devant son public. 
 
Aux Evian Championship et British Open, compétitions rassemblant l'élite internationale (USA, Australie et Europe), Maha a manqué les pré-qualifications de 2 petits points. Elle a participé au Turkish Airline Open où elle a, derechef, manqué le Cut.
 
Une huitaine après, elle s'est brillamment classée 39ème au Deloitte Ladies Open en signant 75-73-76 et devançant par la même occasion des championnes comme la Norvégienne Marianne Skapnord, 2ème de la Coupe Lalla Meryem en 2012.
 
Après des résultats moyens à l'Allianz Slovakian Open, au Ladies Italian Open et à l'IPS Handa Open, elle était en passe de réussir une excellente performance au Ladies German Open by Marriot en jouant -1 (71) au premier tour et +1 (73) au 2ème tour. Elle termine dans le Par à la 66ème place sur 150 joueuses, le Cut ayant été fixé à -1, un seuil qu'il manque d'un petit point. Le fait de se trouver dans la même situation que des joueuses telles que Trish Jonhson ou Marianne Skarpnord ne constitue pour elle pas une consolation.
 
Pour ce qui des défis à venir, Maha Haddioui brigue le podium aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. La golfeuse a donc du temps devant elle pour parfaire son jeu et venir à bout de son point faible : en l'occurrence le putting, une technique consistant à faire rouler la balle sans la faire sauter.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara