Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Larbi Amine - Lemag - publié le Lundi 14 Avril à 11:56

George Soros, l’un des ‘papas’ du printemps arabe ?




Rabat : Le multimilliardaire et spéculateur boursier le plus fameux du monde, George Soros que le Roi Mohammed VI a reçu à Tétouan, est le fondateur de la 'Open Society Foundations' (OSF), réseau auquel on attribue son active participation à l’éclatement du ‘printemps arabe’.



En effet, l'Open Society Foundations (OSF) est un réseau de fondations créé en 1993 par George Soros.

Il lui a donné pour objectif apparent, de promouvoir la gouvernance démocratique, les droits de l'homme et des réformes économiques, sociales et légales, selon le point de vue libéral américain. Connu sous le nom d'Open Society Institute, son nom a été changé en août 2010 pour mieux refléter son activité.

L’OSF travaille à bâtir des alliances à travers les frontières et les continents sur des questions comme la corruption et la lutte contre les atteintes aux droits de l’homme. Ce réseau a contribué au développement d'organisations de la société civile : associations caritatives, les groupes communautaires et syndicats, pour encourager la participation à la démocratie et la société à travers le monde, lit on sur le site officiel du réseau.

Il compte à son actif, la création du groupe dissident serbe Otpor, l’organisation insurrectionnelle qui a encadré la lutte contre le régime de Slobodan Milošević en Serbie et qui selon le Centre canadien de recherche sur la mondialisation (Global Research), aurait activité au Sahara dans les provinces du sud marocain.

L’OSF a entreprit également la formation des bloggeurs égyptiens ayant déclenché le Printemps arabe.

George Soros est aussi le bienfaiteur du Collectif contre l'islamophobie en France qui fin octobre 2012, il a lance une campagne intitulée 'Nous sommes la Nation' destinée à ‘dénoncer les préjugés, les attitudes islamophobes et les discours stigmatisant’.




               Partager Partager