Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mercredi 9 Juillet à 10:35

Fusion Holcim-Lafarge: 10.000 employés seront affectés par les cessions d'actifs



Genève - Quelque 10.000 employés "seront affectés" par les cessions d'actifs envisagées dans le cadre du projet de fusion des cimentiers suisse Holcim et français Lafarge, ont indiqué les deux sociétés dans un communiqué.



Les deux groupes ont dévoilé une liste de cessions d'actifs d'une valeur de 3,5 milliards d'euros, dont la plupart des activités de Holcim en France et au Canada, et de Lafarge au Royaume-Uni, afin de faciliter l'examen de leur projet d'alliance.

Ces activités pèsent environ 10 pc du chiffre d'affaires du groupe français de ciment et de son concurrent suisse, ont-ils précisé. Elles représentent autour de 10.000 emplois partagés pour moitié entre les deux sociétés sur un effectif de 130.00 personnes pour le futur Lafarge-Holcim.

Le groupe Lafarge-Holcim conservera une base industrielle significative en Europe, d'environ 20 pc de son chiffre d'affaires, afin de tirer parti de la reprise économique.

Les actifs figurant sur la liste présentent une capacité de production combinée d'environ 27 millions de tonnes pour le ciment, 79 millions de tonnes pour les granulats et dix millions pour le béton prêt à l'emploi.

Le projet de fusion, annoncé en avril dernier, table sur une capitalisation boursière cumulée de près de 41 milliards d'euros qui pourrait entraîner une vague de consolidation dans un secteur des matériaux de construction confronté à des surcapacités et une faible demande en Europe.

Les deux parties espèrent boucler leur rapprochement d'ici la fin du premier semestre 2015, affirmant qu'elles envisagent de notifier formellement leur projet auprès de la Commission européenne durant l'été.

Holcime et Lafarge assurent, depuis le début du processus, que leur projet n'entraînera ni fermeture de sites industriels ni suppressions d'emplois sur ces sites.

L'opérateur helvétique est présent depuis un siècle en France où il emploie 1.700 personnes.

En Europe, Lafarge devrait vendre tous ses actifs en Allemagne et ceux de sa coentreprise britannique Lafarge Tarmac - dont son partenaire Anglo American lui revendra ses parts pour au moins 1,1 milliard d'euros -, à l'exception d'une cimenterie.

Plusieurs désinvestissements sont aussi notamment envisagés par Holcim au Canada, où le suisse emploie environ 2.900 personnes, ainsi qu'à l'Ile Maurice.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus