Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



LeMag.ma - publié le Lundi 22 Octobre à 14:37

Frontières fermées : Alger promeut le non Maghreb




Alger : La frontière maroco-algérienne fermée unilatéralement par le régime algérien depuis 1994, fait cas unique au monde, au coté de celle séparant les 2 Corée.



Frontières fermées : Alger promeut le non Maghreb
«Fidèle aux liens séculaires de fraternité qui unissent nos deux peuples et Soucieux de répondre aux aspirations des générations montantes, Nous tenons à ….. Une normalisation totale des relations bilatérales entre nos deux pays ... y compris la réouverture des frontières terrestres. Cette démarche exclut tout immobilisme ou ostracisme incompatible avec les liens de bon voisinage, l'impératif d'intégration maghrébine et avec les attentes de la communauté internationale et de notre espace régional.»

Ainsi s’exprima le Roi Mohammed VI au discours du trône en juillet 2011, comme le fit-il plusieurs fois auparavant, espérant pour le Maghreb, son unité qui lui ramènerait efficacité et viabilité.

Le Roi veut le Maghreb parce que en phase avec les aspirations de ses peuples à s’unir, réussir et créer ensemble.

La Tunisie aussi milite, par la voix de son président Mohamed Moncef Merzouki, pour un Maghreb uni, avançant comme mesure concrète, l’organisation d’un sommet de l’UMA qui permettrait de ressusciter ce vieux dessein, rêvé pour la 1ère fois en 1954 à Tanger, lorsque s'y réunissaient les trois mouvement de libérations nationales au Maroc, en Algérie et en Tunisie et juraient de se battre ensemble pour l’indépendance et l’union du Maghreb.

Transformés à la démocratie, le Maroc et la Tunisie, se mouvant en fonction des ordonnances de leurs peuples, reprennent le chemin du Maghreb, restent les pachydermes aux peaux insensibles, incapable de prendre la température des aspirations de leur peuple, parce que faisant fi de la démocratie : Les pontes du régime algérien.

Quand Alger croit mettre le Maroc sou embargo terrestre

Ils se déclarent en guerre contre le Maroc, consacrent à cet objectif qu’il élèvent au rang de stratégie, tous les moyens financiers et politiques du pays.

En fermant la frontière terrestre avec le Maroc en 1994, le régime voulait détourner le regard de sa rue, des massacres qu’il provoquait ou ne réussissait à contenir, durant la décade noire, qui fit 200000 victimes selon les chiffres internationaux.

La fermeture de la frontière se transformera par la suite en un acte de haine, Alger, longtemps méprisant son voisin marocain parce que non riche de gisements pétroliers, a nourri, et nourri encore, l’espoir de le voir s’agenouiller sous l’effet de l’embargo, qu’elle s’imagine lui imposer.

La presse du pouvoir, raconte aux algériens la pauvreté au Maroc, les trafics de drogue, la prostitution, justifiant ainsi la fermeture de frontière, que le pouvoir dit préventive contre ‘les marocains affamés qui rêveraient du paradis Algérien'.

Cette même presse omet par contre de citer les quantités en tonnes de psychotropes algériens, qui de plus en plus, se déversent sur le Maroc, empoisonnant et jetant dans la folie et l’addiction, nombres d'enfants et de jeunes adolescents marocains.

L’Algérie s’enferme

Lorsque Eric Laurent demandait son avis sur l’Algérie, à feu le Roi Hassan II, il répondit «c’est une abysse» (Mémoire d’un Roi, édition Plon - 1993).

Le défunt Roi trouva la juste formule pour décrire un pays qui s’enferme parce que poltron, craignant la démocratie, la liberté, les échanges et surtout les comparaisons avec un Maroc voisin, que monsieur tout le monde en Algérie utilise comme référant pour évaluer son pays.             
     
Derrière son rideau de fer, l’Algérie riche de ses dollars, est terne, manquant de couleurs, de senteurs et de bien être, n’arrivant malgré l’embargo à se démarquer de son voisin dépourvu de richesses naturelles, mais mu de volonté démocratique et respirant la liberté et élevé à la dure par le labeur et l’intelligence.



               Partager Partager


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent
1 2 3