Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



Chaalal mourad - publié le Lundi 4 Novembre à 22:04

Frères ennemis






Frères ennemis
Je ne me lasserai jamais de répéter que, les peuples algérien et marocain sont frères; L'Islam,la Géographie, l'Amazighité et l'Arabité , cimentent les cœurs de ses deux peuples; Que les querelles politiques envenimés par le dossier du Sahara occidentale , et je dis bien "dossier" pour éviter de dire "problème" , car il n'y a aucun problème entre les deux peuples à même de nous gâcher la stabilité et la paix dans notre région qui vit un contexte international trouble et dangereux, le proche et moyen orient s’embrasent dans des conflits absurdes d'ordre ethniques , confessionnels et politiques, manipulés, alimentés et dirigés depuis l’étranger , le Maghreb arabe , semble lui résister à cette entropie de la violence dirigé , du sang et de la souffrance , des mains veulent nous faire goûter de ce plat.

Le dossier du Sahara occidentale ne se réglera que dans le cadre de l'Union maghrébine à construire d'urgence ! Quant est-ce que nos dirigeants le comprendront-ils?

Bien que les cas soient très différents avec celui du Sahara occidentale ; Les Kurdes de Turquie, réclameront-ils leurs territoires si un jour la Turquie réintègre l’EE ? J’en doute! Et même si c’est le cas , elle serait moins virulente que maintenant, et sera réglée calmement , en fait, depuis l’intégration de l’Espagne à l’EE en 1986 puis la reconnaissance officielle des communautés historiques dans ce pays, les séparatistes Basques ont complètement changé de stratégie et semblent opter pour des moyens non violents pour concrétiser leur rêve d’indépendance toujours vif ; En effet , l’espace européen ayant ainsi devenu, un espace de droit, de liberté et des valeurs humaines , universellement reconnues, ne permettait plus à une telle violence à coups de bombe ou d’assassinat politique de l’ETA ou même de la contre- insurrection exercée jadis par l’Etat espagnol, exprimée dans les GAL par exemple , de s’exprimer comme elle le faisait jadis.

A mon avis , aucune solution ne viendrait de l'occident , sujet aux calculs d’intérêts et de stratégies mais surtout , aux rapports de force , que malheureusement aussi bien le Maroc, l'Algérie ou bien les pays qui soutiennent le peuple sahraoui dans ses revendications pour l’indépendance, ne cessent de faire bouger en faveur de leurs positons ou alternatives respectives, au détriment du développement réel de leurs pays ; Ce dossier bouffe des budgets colossaux , jetés par la fenêtre, au lieu de penser à crever l’abcès une fois pour toute et éviter ainsi de léguer ce conflit aux générations futures, les quelles n’auront aucune chance de le régler; Pour l’Algérie, le pétrole et le gaz, pour la Maroc les quelques richesses qu’il recel ne seront plus en mesure de faire face aux exigences du maintien du statu-quo actuel ou d’une guerre qui ne réglera absolument rien , et ne fera qu'embraser la région, déjà en un équilibre instable souhaitait tant par des mains étrangers .

Ces puissances étrangères souhaitent en fait que, ce dossier ne soit jamais réglé et chacun à ses raisons; L'Espagne; Craignant qu'une fois le dossier du Sahara occidentale dénoué, le Maroc, appuyée cette fois ci par l'UMA, Ira à revendiquer Ceuta et Melilla , territoires se trouvant au cœur du Royaume chérifien, et ne parlant point des rochers maritimes tel les îles Perijeles (leilas), se trouvant à quasi 200m des cotes marocaines, réclamées par l'Espagne, qui a déployé en 2002 toute sa flottille appuyée par l’EE toujours solidaire , pour faire peur au Maroc, attitude que j'ai personnellement et fermement condamné, alors que contre les britanniques, les espagnoles ont eu un tout autre comportement, concernant notamment le conflit sur Gibraltar.

D’autres voient en ce conflit un marché potentiel pour leur industrie d’armements, une guerre latente qui affiche à peine le nom, un conflit toujours avide d’armements et de ferrailles pour contrer le frère ennemis et ce, au bonheur des fabricants et commerçants d’armement du monde qui travaillent pour sa pérennité.

La clairvoyance des feux Chadli et Hassan II , lesquels ,pour une fois, ont fait le bon diagnostique de ce dossier avant 1988 déjà , date de la réunion tenue par les Cinq chefs d'Etat Maghrébins à Zeralda , suivit en 1989 par le sommet de Marrakech , hélas des forces ont réussi comme toujours à faire avorter ce rêve qui nous tenait à cœur , car l’indépendance tant réclamée par les sahraouis est un rêve, et comme tous les rêves , aucune guerre , aucune stratégie ne pourra l‘atténuer , ni le faire effacer de leurs cœurs ; Seul, un autre rêve aussi grand , aussi fantastique que l’Union du Maghreb arabe(ou amazigh) qu’importe ! C’est le seul espace qui soit en mesure de régler ce dossier sous une approche différente et dans climat tout à fait différent , celui qui reconnait à l’autre son droit fondamental d’exister sur ses terres , redevenu des terres de l’ensemble des maghrébins, et d’arriver avec lui à un possible compromis pourquoi pas mais, sur base du respect du droit international , hélas les arabes n’ont nullement le droit de rêver de nos jours.

Aux yeux de l’occident, les arabes occupent des pays géographiquement immenses, cela ne les a pas rendu puissants ni développés pour autant car ils ne participent en rien dans le développement universel ; En fait , la grandeur d'un pays ne se mesure pas par l’immensité géographique de son territoire sinon, par les valeurs de démocratie, de liberté , du respect de la souveraineté et travailler pour le développement de l'homme. Il se trouve que dans nos contrés, l'homme compte hélas pour du beurre.

Si l’on demande aux habitants marocains de Ceuta et Melilla ; Voulez vous rester espagnoles ou réintégrer le Maroc ? je vous laisse le soin de deviner leurs réponses !

A travers les guerres, moult rois ont pu conquérir des territoires immenses mais, ont-ils pu conquérir les cœurs, et faire d’eux de bons et loyaux sujets ?

Cet espace de l’UMA à construire et qui est supposé être celui des peuples , des droits et des valeurs à l’instar de l’EE, sans aucun doute , serait capable de réintégrer l’homme dans ses droits légitimes , respecter sa volonté , lui reconnaître un nom pour sa citoyenneté sur son territoire, sur lequel il vit et sous lequel il serait un jour enterré , cette citoyenneté, source de toute souveraineté y comprit celle d’être libre ou non , indépendant ou pas et ceci s’appliquera aussi bien pour l'Algérie que pour le Maroc sans exception.

Le monde change sans nous ou avec nous, faisons alors en sorte que le changement soit en notre faveur et pas contre nous ou à la limite sans dégâts pour notre future, c’est la responsabilité aussi bien de l’Algérie que du Maroc .

En matière des droits de l’homme , en vérité, ni L’Algérie ni le Maroc ne peuvent prétendre se donner des leçons, ou considérés comme des paradis ou bien cités dans les premiers rangs de la liste des pays cleans en matière des droits de l’homme , en fait, tous les pays arabes se valent en la matière relativement.

Instrumentaliser ce dossier pour des calcules politiques internes ou des enjeux externes me parait décevant.

Enfin et face à ce regrettable et condamnable outrage aux couleurs de mon pays je dis, aussi bien aux frères marocains, espagnoles ou bien aux martiens s’il le faut!, on est parfois pas d’accord avec la politique de nos dirigeants et on le dit haut et fort mais , de là à accepter ce dénigrement gratuit de nos symboles nationaux, là, je trouve qu’on est allé loin, et ça n’est pas bon pour le moral collectif des deux peuples, qui va surement en prendre un coup et ne fait qu’alimenter la charge de haine injustifiée et idiote entre deux frères condamnés par la géographie et l’histoire commune à rester frères: Je vous aime bien! Mais de grâce! Ne touchez pas à mon Drapeau! Comme je refuserai avec la même force qu'on touche au votre! Nous sommes frères, il ne faut surtout pas qu’on nous le fasse oublier !


Tagué : Chaalal mourad

               Partager Partager


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent
1 2

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0