Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Ahmed GHAYET - publié le Lundi 25 Juin à 15:28

Fraude, triche, vol... les mots de nos maux !






Fraude, triche, vol... les mots de nos maux !
Posons-nous la question, de quoi entendons-nous le plus parler aujourd’hui ? De mots tels ceux qui composent le titre de cette chronique ou, au contraire de mots tels que don de soi, confiance, empathie, altruisme… ? Hélas la réponse est claire ce ne sont pas ces derniers que l’on lit le plus souvent, ils ne sont pas non plus ceux que l’on emploie dans notre quotidien, ils ont même un côté «ringard» ! Et pourtant ne serait-il pas urgent de leur redonner du sens et d’en refaire des valeurs à transmettre aux jeunes générations ? Nos jeunes sont aujourd’hui élevés au biberon de la compétition, de l’individualisme, de la loi du plus fort, de la violence, qui se révèlent en fait être de fausses valeurs qui transforment l’Homme en loup pour l’Homme.
Essayons, il est plus que temps, de nous «élever», de remettre en nous de la grandeur d’âme !
Regardez dans nos quartiers, aujourd’hui celui que l’on célèbre, celui qui devient le modèle, est le plus souvent celui qui deale, celui qui ramène de grosses sommes d’argent à la maison dont personne ne veut surtout savoir d’où elles viennent ; regardez nos étudiants, c’est celui qui saura tricher sans se faire prendre qui est l’objet de l’admiration, regardons autour de nous tout simplement où ce n’est plus celui qui gagne sa vie grâce à son travail que l’on envie mais celui qui fraude, qui vole… le mieux ! Et l’on s’étonne que notre société devienne une jungle ? Tout découle de ce renversement des valeurs : notre comportement au volant, notre façon de ne pas respecter les files d’attente, notre manière de soutenir nos équipes sportives préférées et le pire, le patrimoine uniquement composé de cynisme que nous léguons aux jeunes. Celui qui est compatissant, compréhensif,  idéaliste, est taxé de faible et celui qui est un adepte du «système D» le moins moral devient l’Exemple ! Pourtant au sein de notre société si l’on prend le temps de se pencher sur le travail de certaines associations, si l’on suit quelques-unes des actions lancées via les réseaux sociaux on arrive à dénicher quelques perles où l’on exalte la bonté, le bénévolat, le don, la gratuité telles que «Tous contre l’abandon scolaire», même si juste à côté on trouvera «le pire» où d’aucuns tentent d’utiliser la Toile à des fins personnelles. Certes c’est le cynisme, le machiavélisme qui semblent mener le monde mais il y a possibilité de renverser la tendance, les plus lucides d’entre nous peuvent constater que de plus en plus la population, la jeunesse sont lassées de la brutalité et cherchent des raisons d’espérer et des Hommes capables d’incarner ces raisons. Et si nous redécouvrions et faisions redécouvrir le plaisir de faire du bien. Et si l’époque voulait qu’aujourd’hui que l’on (re)trouve ces valeurs ? Les prémices s’en font sentir, et cette conscience s’aiguise, ceux qui ont perçu ce besoin qui (re)naît sont dans le vrai…On nous traitera peut-être au mieux de doux rêveurs, au pire de «donneurs de leçons», qu’importe, soyons persuadés que la jeunesse a plus besoin de vertu que de cynisme et qu’elle saura le montrer avec force… Les politiques seraient bien inspirés de très vite s’en apercevoir.


Tagué : Ahmed GHAYET

               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles