Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


le Point - publié le Mardi 12 Avril à 14:02

"François Hollande sera candidat en 2017", selon Najat Vallaud-Belkacem



Invitée sur M6, la ministre de l'Éducation nationale a annoncé que le président se représenterait en 2017. L'Élysée n'a pas encore réagi.



C'est une petite phrase qui ne passera pas inaperçue. Invitée du 19.45 sur M6, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation nationale, a déclaré que « François Hollande sera candidat à la présidence de la République ». Une annonce aussi soudaine qu'inattendue de la part de la ministre. Elle était interrogée sur le candidat qu'elle soutiendrait en 2017 dans l'hypothèse où François Hollande ne se représentait pas et qu'elle devait choisir entre Manuel Valls et Emmanuel Macron.

À plusieurs reprises, la ministre tente d'éviter de répondre à la question, en précisant à Xavier de Moulins, le journaliste qui l'interroge, qu'elle « ne croit pas au fait qu'il n'y ait plus de clivage droite-gauche ». Une réponse aux propos du ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, qui souhaite abolir ces clivages. « Donc Manuel Valls », pense en déduire le journaliste, interprétant la réponse de Najat Vallaud-Belkacem.

Une boulette ?

Mais la ministre réagit immédiatement : « Donc François Hollande, car François Hollande sera candidat à la présidence de la République, et je pense même que nous avons de grandes chances de convaincre les Français, lorsque nous arriverons à la fin du quinquennat, avec le bilan de notre action », conclut la ministre.

Cette phrase est-elle une façon, maladroite, de rappeler son soutien à François Hollande, alors que sa cote de popularité atteint péniblement les 20 % ? Ou bien une erreur de la part de la ministre, qui dévoile les intentions jusqu'alors secrètes du président ? Ou peut-être tout simplement une blague, manquée, de la part de la ministre, qui cherchait ainsi à éviter de faire son choix entre Emmanuel Macron et Manuel Valls ? Réponse définitive dans quelques mois, lorsque le nom du candidat socialiste sera dévoilé.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara