Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh


Leila Assam - LeMag - publié le Mardi 25 Février à 20:10

France: En visite avec sa classe, un étudiant musulman se voit refuser l'accès à une centrale nucléaire




France : Un jeune lycéen français de confession musulmane, âgé de 16 ans, s’est vu refuser l’accès à une centrale nucléaire EDF qu’il était venu visiter avec sa classe de Première professionnelle du lycée Albert-Camus de Firminy.



PH Archive
PH Archive
« Nous étions huit, cinq élèves et trois professeurs, explique le jeune homme, encore choqué de sa mésaventure. Après une conférence de 45 minutes, on a dû enfiler une tenue spéciale avec casque, écouteurs, chaussures de sécurité avant de pénétrer dans les installations.».. toutefois, l'étudiant s'est vu refuser l'accès à la centrale alors que ses camarades y ont accédé.

Inconnu des services de police, étudiant sérieux, lui et sa famille sont encore choqués par cette décision de la part d’EDF. « Dégoûté. Je ne suis pas un élève à problème. Je n’ai jamais fait de bêtise ou de garde à vue. J’ai vraiment pensé que c’était du racisme de base, du fait de mon nom à consonance maghrébine. » rapporte IslamInfo.fr

La mère du jeune lycéen est sous le choc et n'arrive pas à comprendre la décision d'EDF: « C’est un élève sérieux. Il est né à Saint-Etienne et n’a jamais eu de problème avec la justice. Pour nous, il ne pouvait s’agir que d’un délit de faciès, de la discrimination. Au XXIe siècle, c’est inadmissible. »

Il faut rappeler que quelques semaines avant chaque visite d'étudiants, les professeurs doivent envoyer les cartes d’identité des élèves à la gendarmerie. Cette dernière fait une recherche détaillée sur chaque élève avant de vérifier qu’il n’y a aucun lien ou risque d’attentat ou de complicité.

Toutefois, l'étudiant musulman restera bien longtemps avec cette humiliation dans le cœur.. une décision sans raison qui ne fait qu'accentuer les sentiments de différence que ressentent les jeunes musulmans, lesquels se demandent toujours pourquoi cette stigmatisation !



               Partager Partager