Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 21 Juin à 11:17

Franc succès d'une exposition photographique sur les 'Amazigh : Berbères du Maroc' auprès du public italien



Pescara (Italie) - ''Amazigh : Berbères du Maroc'' est l'intitulé d'une exposition de l'artiste photographe italien, Luciano D'Angelo, inaugurée, jeudi soir, à Pescara, dans la région des Abruzzes (centre de l'Italie).



A travers cette exposition, regroupant une vingtaine de photographies grand format, l'artiste a tenté de 'révéler une autre facette de la culture et de l'identité marocaines, inconnue pour nombre d'Italiens : la vie des Amazighs dans les Haut, Moyen et Anti Atlas''.

'Mon premier voyage au Maroc remonte à 1978 et c'était le coup de foudre. J'ai, au fil des ans, multiplié mes déplacements au Royaume, un pays authentique, fascinant par la richesse de sa culture et ses traditions et surtout par la diversité de ses paysages et ses couleurs''.

Le photographe italien, qui jouit d'une très grande réputation au sein des milieux artistique de cette ville qui borde l'Adriatique, raconte que l'idée de monter une exposition sur 'le monde amazigh'' lui est venue suite à une rencontre à Marrakech il y a six ans d ''un guide marocain expérimenté'' qui lui a proposé de raconter 'le Maroc berbère qui vit hors des circuits connus par les touristes, le Maroc +beldi+ qui sous-entend vrai et authentique '.

'Mon projet est naît pendant l'été 2009 durant le Moussem d'Imilchil, dans le Haut Atlas'', a-t-il précisé, se disant 'très surpris'' par le grand nombre de personnes ayant assisté au vernissage de cette exposition, qui s'est déroulée notamment en présence du Consul général du Maroc à Rome, Mohamed Basri, du maire de la ville, de députés, des représentants des autorités locales, et de personnalités du monde de la Culture et des beaux-arts.

Illustrant l'œuvre de l'artiste, son ami, le journaliste, Claudio Valente, écrit dans une brochure distribuée pour l'occasion que ''Luciano a fait plusieurs fois le voyage au Maroc, pays qu'il aime et qu'il a parcouru et photographié très souvent''.

'J'ai été son compagnon de voyage à maintes reprises et je peux témoigner de sa passion sincère pour cette terre, passion que je partage. On ne peut pas ne pas succomber à la fascination du Maroc'', a affirmé le journaliste.

En compagnie de son guide et de son assistant, D'angelo a sillonné, pendant huit séjours au Maroc, les Haut, Moyen et Anti Atlas découvrant les berbères de la montagne avec lesquelles il a vécu ''en accord total profitant de l'hospitalité d'habitations humbles mais accueillantes, partageant la nourriture de la population locale, tout en respectant la culture et les habitudes de ces gens fiers''.

'Aujourd'hui, je sens que ces moments que j'ai vécu là-bas et qui m'ont permis de réaliser ma modeste recherche photographique me manquent'', déclare le photographe italien qui s'est dit 'très ému'' par 'l'enthousiasme qu'a suscitée l'exposition auprès du public'' et formant l'espoir d'exposer ses images, en majorité des portraits et des paysages de l'Atlas, à Rome et à Milan.

Luciano D'Angelo est né à Pescara et collabore avec plusieurs revues nationales et internationales de tourisme. Il est l'auteur de plusieurs livres de photographies, dont 'Fenêtres du ciel'', 'Abruzzes, l'aventure du paysage'' et 'Tirino, la mémoire du fleuve''.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus