Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Samedi 14 Mars à 18:32

Forum Crans Montana : les acquis et défis de la femme africaine au centre des débats






Dakhla -. Les acquis réalisés par la femme africaine dans les différents domaines et les défis auxquels elle doit encore faire face ont été au centre des débats lors d'un panel organisé dans le cadre de la session annuelle du Forum Crans Montana qui se tient à Dakhla.
 
Des femmes d'affaires et des expertes africaines ont croisé leurs idées sur la place de la femme africaine dans le domaine des affaires, mettant l'accent sur la nécessité d'œuvrer pour l'égalité des sexes, de renforcer le système éducatif pour les filles et de promouvoir l'éducation précoce.

Les participantes à ce panel ont relevé que la femme africaine a réussi à s'imposer dans plusieurs domaines d'activités aussi bien politiques, économiques que sociales, en dépit des difficultés et des entraves.

Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental du Sénégal, a relevé le rôle de la femme dans l'édification de la famille et la sauvegarde de sa cohésion, ainsi que ses efforts pour la réalisation du développement socioéconomique, soulignant la nécessité du respect de ses droits, notamment à travers la promulgation de nouvelles lois dans ce sens.

Elle a rappelé les acquis réalisés par la femme sénégalaise qui est présente désormais au sein de l'armée, ajoutant dans le même cadre que le nombre d'étudiantes dans les universités est en croissance permanente.

L'ancienne première dame du Ghana, Mme Nana Konadu Rawlings a souligné qu'on ne peut pas parler de développement de la société sans donner à la femme la place qu'elle mérite et sans lui ouvrir des perspectives pour qu'elle fasse preuve de ses talents au service de l'intérêt général de la société.

Elle a formulé le souhait que le forum de Dakhla puisse sortir avec des recommandations consolidant la position de la femme africaine sur le plan socioéconomique.

De son côté, Mme Maja Ivanova, première dame de la République de Macédoine, a passé en revue les avancées réalisées par la femme macédonienne en arrivant à siéger au Parlement et à occuper des postes de responsabilité, ajoutant qu'elles ont réussi à proposer des lois importantes dans les domaines de l'enseignement, la santé, l'éducation et de promotion de la situation des femmes.

Mme Boutayna Iraqui Houssaini, directrice générale du Groupe Locamed, a relevé que la femme marocaine a sa particularité dans le monde arabe, dans la mesure où elle demeure attachée à ses traditions et son identité, tout en oeuvrant pour assurer la réussite dans sa carrière professionnelle, appelant au respect des droits des femmes en général.

De son côté, Mme Laila Mayara, présidente de l'Association des femmes chefs d'entreprises en Afrique, a exposé aussi les avancées réalisées par la femme marocaine, notamment l'intégration de l'approche genre dans les domaines politiques et économiques.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».