Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



MAP - Hamid AQERROUT - publié le Samedi 28 Décembre à 10:51

Forte impulsion aux relations maroco-kenyanes durant l'année 2013




Nairobi - Les relations maroco-kenyanes ont connu une forte impulsion au cours de l'année 2013, à la faveur des échanges de visites entre hommes d'affaires et hauts responsables et à la volonté des deux pays de conférer un sens concret à la coopération Sud-Sud.



En témoigne la visite de SAR la Princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, en février dernier à Nairobi où elle a pris part à la 27è Session du Conseil d'administration du Programme des Nations-Unies pour l'environnement (PNUE), tenue sous le thème "Rio+20: des résultats à l'exécution". Session au cours de laquelle Son Altesse Royale avait prononcé une allocution soulignant l'intérêt particulier qu'accorde la Fondation aux questions d'éducation et de sensibilisation en tant qu'éléments clés pour la protection de l'environnement et la réalisation du développement durable.
 
La visite de SAR la Princesse Lalla Hasna a été couronnée par la signature entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement et le PNUE d'un mémorandum d'entente visant à promouvoir leur coopération pour le développement de projets communs liés à l'éducation environnementale et au développement durable.
 
Plus précisément, l'accord a pour objet de fournir un cadre de coopération tendant à inciter les deux parties à poursuivre leurs objectifs à travers la sensibilisation aux questions environnementales, la participation des ONG du Maroc et des acteurs privés et public à la protection de l'environnement.
 
Témoigne aussi de l'excellence des relations politiques entre le Maroc et le Kenya, connus pour être des pôles de stabilité dans leurs régions respectives, la visite en avril dernier à Nairobi du chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, pour représenter SM le Roi Mohammed VI à la cérémonie d'investiture du nouveau président kenyan élu, Uhuru Kenyatta.
 
Comme l'avait souligné M. Benkirane dans une déclaration à la MAP, les deux pays entretiennent des relations historiques confortées par la détermination inébranlable de leurs dirigeants à leur insuffler une dynamique nouvelle au service de leurs peuples amis et de la coopération Sud-Sud. En effet, le premier président du Kenya indépendant, Jomo Kenyatta, père de l'actuel président, était un ami du Maroc et de feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II.
 
Ce nouvel élan dans les relations entre Rabat et Nairobi fait suite aux efforts en cours pour conférer au Royaume la place de choix qui lui échoit en tant que l'un des pays les plus influents dans le continent africain et qui, de surcroit, avait contribué à la création de l'Organisation de l'Unité africaine, a affirmé M. Benkirane. 
 
Ce rôle important du Maroc a, d'ailleurs, été salué par l'ancien Secrétaire général du ministère kenyan des Affaires étrangères, Thuita Mwangi, qui a exprimé à la MAP la volonté de son pays à raffermir ses relations de coopération avec le Royaume en tant que partenaire stratégique et influent dans le continent africain et membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.
 
Le Maroc et le Kenya disposent d'atouts majeurs pour hisser leurs relations à un niveau meilleur et se doivent pour ce faire de mettre en œuvre tous les accords conclus jusqu'à présents et prospecter de nouveaux domaines de coopération, a-t-il déclaré. Et d'ajouter que le cycle des consultations politiques entre les deux pays offre l'opportunité de définir les axes de coopération prioritaires dans les domaines du tourisme, des énergies renouvelables, de l'agriculture et dans bien d'autres secteurs porteurs.
 
Cette dimension africaine dans les stratégies de développement et les relations bilatérales et multilatérales du Maroc a de tous temps été une priorité pour SM le Roi Mohammed VI qui n'a eu de cesse d'appeler et d'oeuvrer pour le renforcement de la coopération Sud/Sud, comme tient à le souligner l'ancien ministre kenyan du Tourisme, Danson Mwazo, dans un entretien à la MAP.
 
Le Souverain a fait du Maroc un chantier pharaonique, en prônant des réformes audacieuses à tous les niveaux et en propulsant le pays au-devant des scènes africaine et internationale, à la faveur d'une vision sage et prospective qui a pour ultime finalité d'assurer aux Marocains un lendemain meilleur, a-t-il affirmé.


Tagué : Maroc - Kenya

               Partager Partager