Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Abdelkarim Chankou - publié le Samedi 12 Janvier à 13:07

Foot national : pourquoi l'affaire ne tourne plus rond !




A dix jours de la 29e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, les poulains de Rachid Taoussi sur lesquels tous les espoirs sont mis arrachent péniblement le 8 janvier à Rand Stadium de Johannesburg un nul sans buts en match amical face à la sélection zambienne.



Si celle-ci n’avait pas remporté l’édition précédente face à la Cote d’Ivoire, on aurait enregistré des suicides chez les fans marocains du ballon rond. Pourtant ça craint grave ! Les mauvaises langues débitent déjà leurs médisances : « L’avion qui a emmené le Onze national laissera tourner les moteurs puisqu’il repartira vite !». C’est là l’un des leitmotivs de radio médina. Et il y a des chances que cette dernière ait raison.  Heureusement que le forfait du Montpelliérain Younes Belhanda servira d’excuse aux Lions de l’Atlas pour leur énième bérézina depuis 2004, lorsqu’ils sont arrivés miraculeusement en finale face aux Tunisiens.

Je ne vais pas revenir sur l’histoire du football marocain qui a connu ses jours de gloire dans les décennies 1970 et 1980, temps où le ballon rond n’était pas encore corrompu par l’argent et les « gladiateurs du gazon » pas encore devenus des hommes sandwichs sur les fesses desquels sont collées des réclames de saucissons ! Mais une chose me chiffonne : Voilà 38 ans que le Maroc a récupéré ses provinces sahariennes et toujours pas un seul joueur du ballon rond issu de ces régions ! Je ne sais pas si le dernier rapport du Conseil économique et social s’est penché ou non sur cette question, mais je doute fort qu’il l’ait fait même si le volet jeunesse a occupé une part importante de ce compte-rendu. Je sais que  face à cette remarque beaucoup répliqueront que le foot n’est pas la tasse du thé des habitants du Sahara. Ouais si l’on veut!  Pas plus, d’ailleurs, que la course de chameaux. Mais tout même ! A-t-on essayé ? Et les enfants des Marocains du Nord vivant dans ces provinces ils n’auraient pas non plus le virus ou le gène du ballon rond ? Le pire c’est que depuis ces dernières années, le foot national n’est  même plus alimenté par certaines grandes régions du Nord réputées par leur passé footbalistique. Mis à part quelques régions comme Casablanca, Rabat, El Jadida, Safi, Marrakech, Kénitra, Meknès, Fès, Tétouan, Tanger, Agadir, toute le reste est aux abonnés absents et une région comme celle d’Oujda qui a contribué à l’essor du foot national comme  de son rugby est sur la touche depuis des années !

Franchement quel est le jour où les responsables auront le courage de remettre tout à plat en commençant tout de zéro ? Il suffit d’un road show de 2 mois dans chaque région pour dénicher les futures stars, et je suis sûr qu’il y en a à gogo. Si la fédération  ne peut pas faire cet effort de pré-casting, la  petite chaîne 2M qui a avec de petits moyens a pu révéler les talents cachés de plusieurs jeunes chanteurs  le fera très bien. A bon entendeur…



               Partager Partager