Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - Abdelghani AOUIFIA - publié le Mardi 14 Juillet à 11:12

Fondation Mohammed VI des ouléma africains: le Soft Power marocain contre l'extrémisme désaxé



Casablanca - Les acquis réalisés par le Maroc pour la promotion de l'Islam tolérant dans un monde en proie aux turbulences ont valu au Royaume une place de choix parmi les grandes nations qui mettent à contribution leur soft power pour contrer un extrémisme désaxé qui s'empare de plusieurs contrées.



Fort d'une histoire millénaire portant le sceau de la pondération, la modération et la tolérance, le Maroc s'impose, en effet, comme bastion de cet Islam du juste milieu de plus en plus prisé notamment par les partenaires africains qui se tournent avec confiance vers le Royaume pour l'ancrage de leur stabilité politique et spirituelle et barrer la voie à la montée inquiétante de l'obscurantisme.

Les efforts inlassables consentis par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour la promotion de l'image authentique de l'Islam, suscitent admiration et estime dans plusieurs de ces pays qui voient en le Royaume non seulement une source d'inspiration mais également une référence solide en matière de réformes politiques et religieuses.

Il s'agit d'une image qui s'illustre à chaque fois que le Souverain foule le sol d'un pays africain, porteur d'un message de paix et de développement dans une région sérieusement menacée par l'intolérance religieuse.

Les différents périples de Sa Majesté le Roi en Afrique, d'ailleurs une parfaite illustration de l'intensité des liens culturelles et cultuelles qui ont toujours existé entre le Royaume et son prolongement africain, ont été l'occasion pour les partenaires dans le continent de prendre conscience de la pertinence de l'alternative apaisée qu'offre le Maroc pour promouvoir les valeurs de tolérance et du vivre ensemble dans un climat de plus en plus en proie à la suspicion et l'incertitude.

Auréolé de Son aura en tant que descendant du prophète et dépositaire de l'Imamat suprême, Sa Majesté le Roi symbolise cet Islam éclairé capable de servir de bouclier contre la montée de l'extrémisme qui ne cesse de prendre des ampleurs alarmantes, sapant tout effort de développement économique et social.

Parfaitement conscients des pas franchis par le Maroc dans la réforme de son champ religieux et de la paix et la stabilité dont jouit le Royaume à la faveur d'une Constitution avant-gardiste reconnaissant l'identité plurielle du Royaume, plusieurs pays africains ont sollicité l'assistance du Maroc pour bénéficier de son expérience pionnière.

Ainsi, des demandes ont été formulées par des pays comme le Mali, la Guinée Conakry, la Côte d'Ivoire, le Nigéria, le Gabon, la Libye et la Tunisie pour permettre à leurs imams d'être formés au Maroc aux préceptes de l'Islam modéré et tolérant et de s'imprégner des valeurs du juste-milieu, du dialogue interculturel et du respect interreligieux, reconnues au Royaume.

C'est dans cette veine qu'intervient la création de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains. Fruit de l'ingéniosité marocaine, qui ne s'est jamais démentie au fil des ans, cette nouvelle structure s'assignera comme objectif d'unifier et coordonner les efforts des ouléma musulmans, au Maroc et dans les autres Etats africains, en vue de faire connaître les valeurs de l'islam tolérant, de les diffuser et de les consolider.

Placée sous la présidence d'Amir Al-Mouminine, la Fondation, dont le siège sera basé à Rabat, s'attellera à intégrer les valeurs religieuses de tolérance dans toute action de développement en Afrique.

Il s'agit, ainsi, d'un nouveau jalon, qui vient conforter la vocation du Maroc en tant que centre spirituel bien placé pour tordre le cou aux tentatives malveillantes de conduire les jeunes musulmans dans les bras de l'extrémisme.

Les prestigieux centres de recherche internationaux n'ont eu de cesse de souligner ce leadership religieux du Maroc, le qualifiant de modèle à suivre dans le cadre de la quête d'un monde immunisé contre les doctrines extrémistes qui forment le lit de la violence et du terrorisme dévastateurs.

Le Soft Power marocain suscite aussi l'intérêt des puissances mondiales, comme les Etats-Unis et l'Union européenne, qui souhaitent coopérer avec le Royaume comme partenaire incontournable dont l'influence et la sagesse sont d'un précieux apport pour dompter les ardeurs extrémistes qui menacent la paix et la sécurité dans une région de grande portée stratégique.

La Fondation Mohammed VI des ouléma africains, dont la création fera cas d'école dans le cadre de la lutte contre le fondamentalisme, fera sans doute parler d'elle en tant que nouvelle illustration de la pertinence de la diplomatie vertueuse conduite par Sa Majesté le Roi, et visant à garantir le développement tous azimuts du continent africain sur le solide socle d'une sécurité spirituelle faite de compréhension et d'acceptation de l'autre.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus