Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


AFP - publié le Jeudi 6 Octobre à 22:10

Financement du terrorisme/G20: la France cible le trafic d'oeuvres d'art



Le ministre français de l'Economie Michel Sapin a demandé jeudi au G20-Finances de s'attaquer au financement du terrorisme via le trafic d'oeuvres d'art stockées en toute opacité dans des zones spéciales baptisées "ports francs".



"Il s'agit de lutter contre le trafic des oeuvres d'art dans le cadre de la lutte du financement contre le terrorisme", a expliqué le ministre lors d'un point de presse avant un G20-Finances à Washington, en marge de la réunion d'automne du FMI et de la Banque mondiale.

Dans la lutte contre le financement du terrorisme, "il y a un point faible qui est l'existence des ports francs", a-t-il assuré, rappelant que des oeuvres d'art dérobées en Syrie ou en Irak pouvaient être vendues pour le financement du groupe jihadiste Etat islamique.

"Ces ports francs sont présents dans certains pays, je pense en particulier à la Suisse, mais pas seulement", a affirmé M. Sapin, qui a qualifié "d'opaques" ces zones où des oeuvres d'art peuvent être déposées sans que les autorités n'en soient informées.

"Je souhaite que des règles de transparence soient mises en oeuvre", a ajouté le ministre qui avait plaidé par le passé pour l'élaboration d'une liste noire des paradis fiscaux, mesure acceptée au sommet du G20 qui s'est tenu en Chine il y a un mois.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara