Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Mercredi 25 Mai à 11:56

Feu d’artifice de styles et de rythmes de "Hoba Hoba Spirit" et "Darga" à Mawazine (Photos+vidéo)



Rabat - Les groupes musicaux "Hoba Hoba Spirit", "Darga" et "Gabacho Maroc" ont livré, mardi soir, un concert des plus tonitruants en se succédant sur la grande scène de Salé dans le cadre de la 15ème édition du Festival Mawazine Rythmes du monde (20-28 mai).



Feu d’artifice de styles et de rythmes de "Hoba Hoba Spirit" et "Darga" à Mawazine (Photos+vidéo)
Les inconditionnels fans de la musique notamment fusion, afro, gnaoua, reggae, allaoui, rock, ska, dub, funk et jazz avaient droit à un régal et à un véritable feu d’artifice de styles et de rythmes.

La montée sur scène tant attendue du groupe de la "Hayha music", qu’il foule pour la première fois, a déclenché le public qui a vite fait de suivre le tempo tout en chantant en chœur.

Et comme annoncé lors d’une conférence de presse peu avant son concert, le groupe "Hoba Hoba Spirit" a tenu parole et été au rendez-vous, gratifiant de son style musical exceptionnel un public nombreux chauffé à cent pour cent.

Il n’a pas fallu beaucoup au public pour fusionner avec le groupe casablancais pour qui la musique se veut un moyen d’expression de ses sentiments et de ses préoccupations.

Originaire de la métropole, le groupe compte une discographie bien fournie avec plusieurs albums et singles (Bienvenue à Casa, Hayha Music, Trabando, El Gouddam, Nefs & Niya ou encore Kalakhnikov). Il s’est produit dans plus de 400 concerts au Maroc et à l’étranger (France, Belgique, Espagne, Suisse, Danemark, Tunisie, Algérie, Mali, Niger).

Et c’est un autre groupe casablancais qui avait cédé la scène à "Hoba Hoba Spirit", en l’occurrence "Darga". 

Aux rythmes de gnaoua, funk allaoui, raggae chaâbi, "Darga" a fait vibrer la scène en donnant la pleine mesure aux musiques traditionnelles.

Avec son alchimie qui mêle autant d'instruments que de musiciens, le groupe a réussi à faire bouger, sauter et secouer les jambes des festivaliers sous la tutelle de la fièvre jazz allaoui, attaquant les épaules sans ménagement.

Groupe de musique world maghrébine, il est considéré comme carrefour des musiques d’ici et d’ailleurs. La formation, qui compte neuf membres, manie les langues et fusionne les influences en prônant une vision de métissage où s’entrecroisent une multitude de rythmiques et de mélodies.

Ce concert a été ouvert par la formation musicale "Gabacho Maroc" qui mêle subtilement les sonorités des instruments traditionnels marocains, des percussions africaines et des instruments plus classiques tels que le piano, la guitare, la basse ou la batterie.

D’origine marocaine, française et algérienne, ses membres réussissent depuis quelques années déjà un savant mélange de styles. Musique gnaoua, afro, berbère, jazz… le groupe repousse sans cesse les frontières des genres. Il compte aujourd’hui plus d’une centaine de concerts à son actif, donnés en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus