Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 11 Décembre à 12:32

Festival de Marrakech: Le cinéma en audio-description pour les non et malvoyants



Marrakech - Le Festival International du Film de Marrakech continue, pour sa quinzième édition (4-12 décembre), d'intégrer à sa programmation des films en audio-description, conforté en cela par le succès rencontré les années précédentes par les projections de films destinées aux non-voyants et aux malvoyants.



Ph. FIFM
Ph. FIFM
Parmi les oeuvres programmées cette année dans cette section, figure le film marocain "L'Orchestre des aveugles" de Mohamed Mouftakir, projeté jeudi dans le Palais des Congrès de la Cité ocre et nouvellement adapté à cette technique de l'audio-description par la Fondation du Festival International du Film de Marrakech.

Pour ce film datant de 2014 et déjà présenté en Compétition au 14e Festival International du Film de Marrakech, la Fondation a fait appel à deux animateurs marocains, Mohamed Ammora et Aziza Laayouni, pour prêter leurs voix à la narration du film.

L'intégration de la technique de l'audio-description, développée dans les années 60-70, est une expérience originale qui permet à la catégorie des non-voyants et des malvoyants l'accès au savoir à travers le 7-ème Art, a expliqué à la MAP, le journaliste Rachid Sebbahi, en charge de ce projet.

A l'instar des éditions précédentes du Festival, les festivaliers non-voyants et malvoyants, venus de tous les coins du Royaume, sont entièrement pris en charge par la Fondation afin de leur permettre d'assister à la projection des sept films proposés.

Les synopsis des films audiodécrits sont imprimés en braille et en trois langues (arabe, français et anglais) par l'Organisation Alaouite pour la Protection des Aveugles au Maroc.

En 2008, le Festival de Marrakech avait intégré, pour la première fois, le cinéma en audio-description dans sa programmation. A cette occasion, des projections de films internationaux audio-décrits ont été organisées pour des cinéphiles non et malvoyants que le Festival a fait venir de toutes les régions du Royaume.

Vu le succès de cette expérience, plusieurs films marocains adaptés à cette technique ont été projetés lors des éditions suivantes: "A la recherche du mari de ma femme" et "Lalla Hobby" de Abderrahmane Tazi (respectivement en 2009 et en 2010), "Symphonie marocaine" de Kamal Kamal (2011), "La Beauté éparpillée" (Oud El Ward) de Lahcen Zinoun (2012), "Larbi" de Driss Lamrini (2013), "Road to Kabul" de Brahim Chkiri (2014).

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara