Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


APS - Lemag - publié le Lundi 13 Janvier à 10:39

FAO : Record mondial des prix des produits laitiers



Alger - La FAO a indiqué que les prix mondiaux des produits laitiers, sont au plus haut, tirés par la forte demande de la Chine.



Premier importateur de lait au monde, la Chine continue de tirer les prix vers des sommets historiques, selon l'indice FAO des prix des produits laitiers qui s'est établi en moyenne à 264,6 points en décembre, gagnant 5,2% par rapport au mois précédent.

Cette hausse a confirmé une tendance entamée en 2013 où l'indice s'est établi en moyenne à 243 points, sa valeur annuelle la plus élevée depuis la mise en place de cet indicateur en 2000 qui mesure aussi l'évolution des prix d'autres denrées agricoles dont la viande, les céréales et le sucre, indique-t-on à la FAO.

Ainsi, selon la Fédération internationale de laiterie, les importations chinoises de poudre de lait entier vont représenter environ 500.000 tonnes en2013, en progression d'environ 30 % par rapport à 2012.

Elles représentent environ 40 % de la demande mondiale de ce type de produits.

La Chine est également très demandeuse de poudre de lactosérum, utilisée dans la fabrication des laits infantiles, surtout depuis le scandale de la mélamine de 2008 qui pousse les consommateurs de l'empire du Milieu à préférer les produits importés.

Et comme la Nouvelle-Zélande, fournisseur privilégié de la Chine, n'est plus en mesure de répondre à la demande, les opérateurs chinois se tournent vers l'Europe.

Autre raison de cette envolée des prix: le marché international des fromages, traditionnel débouché pour l'Europe, est très dynamique, notamment en Russie et au Japon.

En 2013, la Russie a importé près de 320.000 tonnes de fromages.

Pour cette nouvelle année, les professionnels de la filière sont optimistes sur les niveaux de production et les prévisions pour 2014 en termes de volumes ont basées sur les mêmes tendances qu'en 2013, avec un certain tassement de la demande du fait des prix élevés.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara