Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Larbi Amine - publié le Mercredi 3 Septembre à 17:44

Experts: Le 11 septembre prochain, un anniversaire de tous les dangers pour le Maghreb




Londres : Les groupes terroristes Al Moulathamoune (Les hommes masqués) et les Ansar Acharia en Libye prépareraient selon deux experts, un anglo-hangrois et un marocain, une attaque aérienne d’envergure en Afrique du Nord, à l’aide des avions disparus le mois dernier, de l’aéroport de Tripoli.



Aéroport de Tripoli controlé par les milices armées - PH Archive
Aéroport de Tripoli controlé par les milices armées - PH Archive
En effet, le groupe terroriste algéro-sahelien, Al Moulathamouns (les hommes masqués) et le groupe Ansar Acharia qui sévit en Tunisie et élit base en Libye, seraient en train de mettre en place un dangereux plan d’attaque terroriste aérienne sur un des pays du Maghreb et ce pour le 11 septembre prochain, date coïncidant avec le jour de commémoration du 13éme anniversaire de l’attaque du 9/11 à New-York.

Cette information relayée par les médias : l’américain, The Washington Free Beacon, le britannique, Mirror et la chaîne Qatarie, Al Jazeera, a été avancée comme supposition à probabilité élevée, par l’expert marocain, le chercheur en sciences stratégiques et militaires au Maroc et en France, Abderrahmane Mekkaoui.

Interrogé par la chaîne Al Jazeera, Mekkaoui a affirmé que le groupe ‘Al Moulathamoune’ entreprendrait d’opérer une attaque à l’aide de ces avions libyens, sur une cible qui serait en Afrique du Nord, et que cette menace serait extensible du Caire au nord, jusqu’à Lagos au Sud.

Par Ailleurs, l’expert en contreterrorisme, l’anglo-hongrois, Dr. Sebastian L.v. Gorka, interrogé par le journal britannique Mirror, a expliqué que les avions disparus en Libye, selon les services de renseignements américains, pourraient être utilisés comme des missiles verrouillés sur leurs cibles, comme furent le cas des avions de l’attaque du 11 septembre 2001, à New-York.

A noter que la flotte des compagnies aériennes libyennes, comprenait avant l’attaque de l’aéroport de Tripoli, des Airbus 320, Airbus 330, des ATR-42 à turbopropulseurs, des Bombardier CJR-900, des Airbus 319 et Airbus 340.



               Partager Partager