Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - Fouad ARIF - publié le Mercredi 17 Avril à 12:11

Expert US : Dénaturer le mandat de la Minurso c’est plonger le Sahara dans des abîmes insondables




Washington : Dénaturer le mandat de la Minurso reviendrait à plonger le conflit du Sahara et la région dans des abîmes insondables, "car cela se traduirait par une politisation préjudiciable à cette mission onusienne, qui n'a pas lieu d'être au vu des réalisations accomplies par le Maroc en matière de développement et des droits de l'Homme au Sahara", a déclaré à la MAP, Peter Pham, Directeur du centre Michael S. Ansari, relevant de l'Atlantic Council, un centre de recherche basé à Washington.



Peter Pham
Peter Pham
"Il ne faut pas que le Maroc, un modèle de stabilité, soit victime de ses succès dans une région en proie aux doutes et à la violence", a souligné cet expert américain des questions sécuritaires et géostratégiques africaines, en mettant en garde que la crédibilité de la Minurso "serait sérieusement écornée en cas de modification de son mandat".

Cette proposition accouchée sans consultation préalable, "est de nature aussi à saper la confiance nécessaire au processus de négociation entre les parties concernées dans ce conflit", a dit Peter Pham, qui aurait aimé voir cet "intérêt" s'exprimer à l'égard "des violations des droits de l'homme perpétrées quotidiennement par les milices du polisario dans les camps de Tindouf, au sud-ouest de l'Algérie".

"Des milliers de personnes sont parquées dans des conditions inhumaines dans ces camps et souffrent de l'exacerbation de la situation humanitaire, au mépris des conventions internationales pertinentes tant est si bien qu'aujourd'hui on peut parler de misère générationnelle au sud-ouest de l'Algérie, sans la moindre opportunité économique ou politique, notamment pour les jeunes".

A contrario, "nous entendons beaucoup de bruits de la part de certaines ONG auto-proclamées des droits de l'homme qui profitent de la liberté de mouvement et d'accès au Maroc pour se rendre dans le royaume et rédiger des rapports biaisés et iniques", a-t-il déploré, en qualifiant "d'ironique que le Maroc soit ainsi victime de son ouverture sur le monde et de ses succès en matière de réformes tous azimuts".

Peter Pham a, par ailleurs, formé le vœux que "les voix de la sagesse finiront par prévaloir et éviter que soit élargi le mandat de la Minurso qui équivaut à une politisation que rien ne justifie, car s'engager sur ce chemin est porteur de risques et de dangers que la région toute entière ne pourra supporter".

Le conflit du Sahara dit occidental , rappelle-t-on, est un conflit imposé au Maroc par l'Algérie qui finance et qui héberge sur son territoire à Tindouf le mouvement séparatiste du Polisario.

Le Polisario soutenu par le pouvoir algérien revendique la création d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une intégration économique et sécuritaire régionale.

               Partager Partager


Commentaires