Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Adam Sfali - Lemag - publié le Jeudi 29 Août à 10:42

Ex-premier ministre algérien : Pour agacer le Maroc, l'Algérie régle toutes les dépenses du polisario




Lemag : Un ancien premier ministre algérien a déclaré que l’Algérie prélève sur son budget, de colossaux montants, alloués à la couverture du total des dépenses du front polisario.



Ex-premier ministre algérien : Pour agacer le Maroc, l'Algérie régle toutes les dépenses du polisario
«C'est avec le budget de l'Etat algérien que le polisario prend en charge toutes les dépenses de son organisation», a affirmé un ex-premier ministre algérien, requérant, par peur pour sa vie, l’anonymat, dans une déclaration faite au journal kabyle Tamurt.info.

«Le budget que verse l’Algérie au profit du Polisario, rien que pour agacer le Maroc, dépasse l’entendement, mais il reste toujours secret… J’étais premier ministre et je ne savais rien de ce qui se tramait au sujet du financement du Sahara qui leur a été alloué durant les années 1990, c’est-à-dire durant la crise financière que l’Algérie traversait, mais je sais que le budget est supérieur à ce que tout le monde pense. Ce budget versé par l'Algérie dépasse l'entendement, mais il reste toujours secret», a-t-il souligné.
 
Selon cet ancien premier ministre algérien «aucun politicien algérien ne peut aborder ce sujet ni y faire allusion.. Le sujet est tabou»  indique-t-il.

Tamurt.info a noté, citant des sources algériennes informées, que le coût financier du soutien inconditionnel que porte l'Algérie au polisario est inconnu des dirigeants politiques algériens apparents.

«Seul le DRS est au courant», signale la publication électronique, soulignant que «personne n'est en mesure d'apporter le moindre nombre, même approximatif, de milliards que verse l'Algérie aux comptes du polisario».

«Il s'agit d'un secret qu'aucun député, ni aucun ministre algérien ne peut percer, les montants versés aux membres du polisario, un groupe  manipulé comme une marionnette par les services secrets algériens, échappant à tout contrôle des politiciens» a expliqué le journal Kabyle.

Tamurt.info souligne, en fin que l'Algérie finance les milices armées du polisario, les actions violentes des séparatistes dans les provinces du sud du Maroc, les voyages des dirigeants du polisario dans le monde, les campagnes médiatiques anti-Maroc ainsi que le règlement des factures des bureaux de lobbying aux USA, en UE et partout ailleurs où il y a besoin dans le monde.

               Partager Partager


Commentaires